Le général Mamadouba Toto était il un espion de Alpha Condé au sein du gouvernement Doré en 2010?

Le général Mamadouba Toto était il un espion de Alpha Condé au sein du gouvernement Doré en 2010?
0 commentaires, 23 - 6 - 2017, by admin

Par Mamadou Saliou Diallo
Au lendemain de sa victoire controversée à la présidentielle de 2010, le président Condé s'était empressé de reconduire l'ancien numéro 2 du CNDD, le général Mamadouba Toto Camara, dans son gouvernement. Le gouvernement Fofana 1.
Contrairement aux généraux Mathurin Bangoura et Korka Diallo, recommandés, eux, par l'ancien président de la transition, le général Sékouba Konaté, l'ancien premier vice-président du Conseil National pour la Démocratie et le Développement avait été reconduit sur initiative personnelle du chef de l'Etat, fraîchement élu, dans des conditions opaques et rocambolesques, Alpha Condé.
Sept ans après, la rédaction de nouvelledeguinee.com croit savoir les raisons qui ont motivé Alpha Condé à confier un poste ministériel régalien au général Mamadouba Toto Camara, l'homme suspecté d'avoir " trahi" ses pairs de l'armée régulière pour prêter allégeance et passer, armes et bagages, au Conseil National pour la Démocratie et le Développement, aile politique de la junte militaire qui s'était emparée du pouvoir quelques heures seulement après la disparition du général Lansana Conté, dans la nuit du 22 au 23 décembre 2008.
D'après des informations crédibles parvenues à nouvelledeguinee.com, le " transfuge", Mamadouba Toto Camara, roulait en catimini pour le président Alpha Condé.
L'ancien numéro 2 du CNDD était, selon nos informations, les yeux et les oreilles de Alpha Condé dans le gouvernement Doré en 2010. Bref, il était comme un loup dans le poulailler, une taupe masquée, infiltrée au sein du gouvernement dirigé par feu Jean Marie Doré qu'il surveillait au profit du champion du RPG, engagé dans la course à " Sékhoutouréyah".
A en croire nos sources, Mamadouba Toto Camara surveillait les faits et gestes de tout le monde dans le sérail qu'il rapportait, par la suite, fidèlement et nuitamment au " professeur" Alpha Condé, à l'époque, candidat à la présidentielle de 2010.
En guise de récompense après son " élection", le nouveau chef de l'Etat a personnellement recommandé le général Toto à Mohamed Saïd Fofana, premier locataire du Palais de la Colombe de l'ère Condé qui se pliera aux desiderata du président. D'où la nomination de Mamadouba Toto à la tête du très stratégique ministère de la Sécurité et de la Protection Civile.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER