Alpha Condé et les 50 féticheurs

Alpha Condé et les 50  féticheurs
0 commentaires, 27 - 7 - 2017, by admin

Par Thierno Yimbering Diallo
Le dirigeant guinéen est il un adepte des forces occultes? Alpha Condé a-t-il un faible pour les croyances ancestrales de la Savane guinéenne? Au lendemain de l'instauration du multipartisme en Guinée et de son retour à Conakry après plusieurs décennies d'exil, exil marqué par une condamnation à mort par contumace, Alpha Condé décide de défier le général Lansana Conté, président à l'époque, via un meeting géant au stade de Coléyah.
Selon des informations de nouvelledeguinee.com, le tout nouveau leader du Rassemblement du Peuple de Guinée fait appel à des dizaines de féticheurs dans l'espoir d'impressionner le président Conté, fin stratège et redoutable meneur d'hommes. Alpha Condé mise sur ces sorciers des religions animistes. Objectif: déboulonner le rusé général de Bouramayah. Malheureusement, le meeting sera un cauchemar pour l'opposant qui croyait en ses forces occultes. Comme le révèle, au micro de nouvelledeguinee.com, un compagnon de la première heure de Alpha Condé et membre fondateur du RPG.
" Alpha Condé avait passé 40 ans entrain de lutter contre Sékou Touré et Lansana Conté à l’extérieur. Il est venu se rallier à nous pour qu’on en fasse maintenant un parti politique. C’est ainsi le parti a pris le nom RPG.
Ensuite il a débarqué et le troisième jour de son arrivée on a convoqué un meeting à Coléah. Mais avant le meeting, on a fait venir 50 féticheurs qu’on appelait ‘’SEVELA’’ derrière le président Alpha Condé.
A la veille du meeting, ces féticheurs avaient dit à Alpha Condé que si Lansana Conté le provoque, ils vont mettre Conakry en feu. Le jour « J » Lansana Conté a débarqué 400 policiers pour réprimer le meeting. C’est ainsi donc quand ça éclatait j’étais sur le podium ils ont commencé à tirer. Les autres sont sorties par une ruelle, et moi malheureusement j’étais repérable, parce que j’avais le micro au podium. J’ai escaladé le mur et suis tombé vers le mur qui est derrière l’abattoir", révèle ce vieux compagnon de l'actuel pensionnaire de " Sékhoutouréyah".
" Le parti qui prend le nom de RPG Arc-en-Ciel n’était pas un parti. C’est nous qui avions créé un mouvement en 1987 pour venger les Malinké contre Lansana Conté. Et finalement, en 1991, on a fait venir Monsieur Alpha Condé. Quand il débarquait à l’aéroport de Conakry, il n’avait pas un bout de papier qui prouve qu’il est Guinéen", ajoute Moussa 3 Camara qui vient de larguer les amarres avec le parti fondé par Alpha Condé. Le transfuge prête allégeance au chef de file de l'opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo. Un véritable pied de nez à Alpha Condé.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER