Journée Panafricaine des Femmes: le président Condé réaffirme son engagement à accompagner les femmes

Journée Panafricaine des Femmes: le président Condé réaffirme son engagement à accompagner les femmes
0 commentaires, 1 - 8 - 2017, by admin

Le Président Alpha Condé, en compagnie de la ministre de l'Action Sociale de la Promotion Féminine et de l'Enfance, était aux côtés des femmes ce lundi 31 Juillet 2017 pour prendre part à la célébration du 55 ème anniversaire de la création de l’Organisation Panafricaine des Femmes (OPF), première structure féminine à dimension continentale.
En effet, l’Organisation Panafricaine des Femmes est née le 31 juillet 1962 à Dar-Es-Salam en Tanzanie avec pour objectif prioritaire « la décolonisation totale du continent ». Cette plateforme commune a œuvré aux côtés des gouvernements sous l’égide de l’Organisation de l’Unité Africaine devenue par la force du changement, l’Union Africaine en vue de créer les meilleures conditions de vie pour les populations notamment les femmes.
Le thème retenu cette année pour célébrer cet événement historique est « OPF en tant qu’Institution Spécialisée de l’UA : vision et missions ». Le choix de ce thème revêt une double signification à savoir : Cinquante-cinq (55) ans après sa création, l’OPF a eu un parcours au cours duquel elle a marqué une mutation qui lui a conféré un statut inédit lors du sommet des Chefs d’Etat tenu à Addis-Abeba en janvier 2017. Mais aussi, cette mutation intervient dans un contexte particulier, sous la direction du Président Guinéen Alpha Condé, Président en exercice de l’Union Africaine.
Pour marquer la célébration de ce 55 ème anniversaire, le Gouvernement guinéen à travers le ministère de l'Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l'Enfance en collaboration avec les organisations de la société civile intervenant sur les questions de femmes et du genre, a planifié un certain nombre d’activités dont : l’organisation de journées de réflexion sur la vision et la mission de l’OPF en tant qu’Institution Spécialisée de l’Union Africaine, la restitution de la 61ème Session des Nations Unies sur la Condition de la femme, la remise des équipements aux Centres d’Autonomisation et de Promotion des Femmes (CAPF) pour le renforcement de leurs capacités, l’organisation d’une journée de mobilisation sociale pour informer et sensibiliser les populations sur les droits des femmes et des filles.
Pour la ministre Sanaba Kaba de l'Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l'Enfance, comme toute organisation, l’OPF a connu des difficultés d’ordres institutionnel, politique et financier qui, au lieu de l’affaiblir, l’ont consolidée dans sa détermination à se maintenir comme un cadre de concertation privilégié et un outil de défense des droits des femmes. Selon elle, la poursuite de ses objectifs dans le cadre de l’intégration de la femme africaine à l’effort de développement économique et social à l’échelle locale, nationale et internationale amène l’OPF à : définir des politiques et de nouveaux programmes de lutte contre la pauvreté; mobiliser les femmes africaines pour une participation plus efficace à la prise de décision; lutter contre toutes formes de discrimination à l’égard des femmes; renforcer les capacités institutionnelles de l’organisation, en vue de relever les défis politiques et socio-économiques auxquels les femmes africaines sont confrontées, en particulier, celles des zones rurales conformément à la décennie de la femme africaine 2010-2020.
Par ailleurs, en sa qualité de Président en exercice de l'Union Africaine Alpha Condé dira que cette journée est l'occasion d'avoir une pensée pour les pionnières du panafricanisme au féminin comme Feu Jeanne Martin Cissé, Hawa Keita, Maria Ruth Neto ou Fathia Bethabar. Pour le Président de la République Alpha Condé, c'est aussi l'occasion de rappeler que l'Organisation Panafricaine des Femmes, créée le 31 juillet 1962, a permis une avancée considérable des droits et de la reconnaissance du rôle des femmes dans la société africaine. Toute fois selon Alpha Condé Président en exercice de l'Union Africaine, beaucoup reste à faire et, cette journée est aussi un moment de réflexion sur les acquis, mais aussi les défis nouveaux et anciens à relever. C'est pourquoi pour finir le Chef de l'Etat Alpha Condé a clairement réitéré son engament de vouloir œuvrer en faveur des femmes guinéennes, cela en mettant les femmes au cœur des prises de décisions, de poursuivre la lutte contre la mutilation génitale féminine mais aussi d'élargir l'installation des mutuelles financière des femmes "MUFFA" vers d'autres villes de l'intérieur du pays.
Ce 55 ème anniversaire a pris fin par des notes d'espoir et d'engagement, en vue de voir la femme africaine maîtresse de son destin, mais aussi en avant pour le développement socio-économique réel du continent.

La Cellule de Communication du Gouvernement

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER