La mission secrète et dangereuse de Tibou Kamara chez Alpha Condé ( opinion )

La mission secrète et dangereuse de Tibou Kamara chez Alpha Condé ( opinion )
0 commentaires, 16 - 9 - 2017, by admin

Par Baïla Sy
Jusqu’où ira Tibou Kamara dans sa capacité de nuisance, dans sa mission destructrice et dangereuse pour la Guinée et les populations qu’il traite avec mépris?
Après son exil de galère entre le Maroc et la Gambie – il lui arrivait d’être viré de temps en temps par son épouse – l’ancien journaliste » alimentaire » et corrompu est rentré à Conakry après le pardon que Alpha Condé lui a accordé. Un pardon conditionnel bien évidemment.
En contrepartie de sa liberté » conditionnelle » à Conakry où il était interdit et paria, Tibou Kamara doit à tout prix baiser les babouches de son patron, Alpha Condé, corrompre la presse. Et faire croire à Cellou Dalein Diallo qu’il est son ami » intime », son « confident », dans le but cynique de mettre les bâtons dans les roues du leader de l’opposition dite » républicaine » et tous ceux qui exigent le départ sans conditions de Alpha Condé en 2020, au terme de son deuxième et dernier mandat.

L’ancien ministre du gouvernement Souaré a donné sa parole à Alpha Condé. Il s’engage à » hypnotiser » l’opposition et vendre des illusions à des journalistes dont la plupart sont exploités par des patrons » esclavagistes » et impitoyables.
Pour la petite histoire, Tibou Kamara est de ceux qui ont encouragé le capitaine Moussa Dadis Camara à s’accrocher au pouvoir en 2009. La suite? On la connait. Les massacres du 28 septembre.
Voyant le navire du CNDD prendre de l’eau, pris dans une violente tempête, Tibou Kamara, contrairement à sa fanfaronnade, a été le tout dernier à jeter l’éponge, à abandonner Dadis après lui avoir montré le mauvais chemin.
Kamara n’avait pas démissionné de son propre chef. Il a fallu la pression de sa proche famille et de quelques courtisans pour qu’il prenne sa décision de tourner le dos au capitaine Moussa Dadis Camara.
Très nuisible, Tibou Kamara pèse encore négativement sur l’avenir du pays en militant ouvertement pour Alpha Condé et l’argent pendant la transition de 2010. L’histoire retiendra qu’il a fait montre d’abus de pouvoir pour imposer à la CENI de faire qualifier Alpha Condé au deuxième tour de la présidentielle de 2010 aux dépens du candidat de l’Union des Forces Républicaines, Sidya Touré.
Malheureusement, Tibou Kamara n’est pas hors d’état de nuire. Dieu seul jusqu’où il ira dans son cynisme, son apatridie et sa traîtrise contre les populations guinéennes dont il compromet dangereusement l’avenir.
Source: leguepard.net

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER