Antonio Souaré rend hommage à feu Etienne Farah et promet aux arbitres une ambulance dernière génération

Antonio Souaré rend hommage à feu Etienne Farah et promet aux arbitres une ambulance dernière génération
0 commentaires, 19 - 9 - 2017, by admin

Par Amadou Diouldé Diallo à Conakry
C'est un lundi pas comme les autres pour le président de la Fédération Guinéenne de Football. Après avoir pris connaissance des activités menées par GUINÉE GAMES, CIS / MÉDIAS ET GBM dont il est le patron, et ce comme à son habitude, c'est à dire dans la matinale du laitier, Mamadou Antonio Souaré s'est rendu à midi à la morgue de Donka pour assister à la levée du corps de l'arbitre Étienne Farah Kamano, décédé la veille au cours du test d'évaluation des membres de sa corporation au Stade du 28 Septembre.
C'est un Antonio Souaré très affligé qui a partagé ces moments de douleur et de compassion avec la famille du défunt dont l'inhumation se fera dans sa ville natale de Gueckedou, et l'ensemble de la famille du football guinéen massivement mobilisée.
A ses côtés, Sanoussy Bantama Sow, ministre de la Jeunesse, des Sports et du Patrimoine Historique, Fodéba Isto Kéîra, le secrétaire général du département, KPC, le président de la Ligue Professionnelle.
Moments intenses d'émotion et de pitié marqués par l'intervention magistrale du secrétaire général de la FGF, Ibrahima Blasco Barry qui retracera le magnifique parcours de Étienne Farah Kamano. S'en suivra la procession d'hommages et de recueillement de l'illustre disparu.
Hommages appuyés par une correspondance de condoléances du président de la FIFA, Gianni Infantino, adressée à Mamadou Antonio Souaré. Correspondance dans laquelle le patron du football mondial saluera respectueusement Étienne Farah Kamano. Les termes sont on ne peut plus clairs.
" Permettez moi, au nom de la grande famille du Football International, et en mon nom propre, de vous adresser, ainsi qu'à la famille des arbitres de Guinée et à toute la communauté du Football guinéen, mes condoléances les plus sincères. Je vous serais très obligé de bien vouloir transmettre à sa famille et à ses proches toute ma sympathie et mon soutien en ces moments de grand chagrin".
Peu après la morgue de Donka, Antonio Souaré, qui a pris en charge tous les frais liés aux obsèques de Étienne Farah Kamano, 36 millions de francs guinéens et offert 50 millions de nos francs aux arbitres,recevra ses derniers au siège de la FEGUIFOOT.
Ce fut une occasion opportune pour l'enfant de Wondima de saluer les louables efforts des hommes en noir qu'il encouragera à persévérer dans l'action en tant que maillon indispensable à la promotion du football guinéen.
Le président Antonio Souaré les informera de la mise prochaine à leur disposition d'une ambulance de dernière génération afin de leur permettre de mieux exercer en se prévenant des ennuis de santé.
C'est alors que des ovations nourries fusaient de partout que le président de la FEGUIFOOT rejoindra ses bureaux pour recevoir dans la chaleur humaine, l'humilité et la générosité, qui l'ont toujours caractérisé, une foule de personnes, parmi lesquelles, le libero de charme et ancien capitaine du Syli National de Guinée, Morlaye Soumah " Collovati".
Aujourd'hui, le football guinéen enfile majestueusement sa tunique de célébrité et de popularité et continue d'être un phénomène social par excellence. Avec Antonio Souaré à la tête de la FEGUIFOOT, c'est indiscutablement un mariage de cœur et de raison entre le ballon,ses pratiquants et ses supporters.
c'est une activité pluridimensionnelle qui réunie dans une solidarité agissante et une amitié fraternelle l'ensemble des acteurs unis et réunis par le même dessein et la même dynamique d'affirmation de notre adhésion massive et notre fidélité aveugle au roi football. C'est bien cela la marque à fabrique de l'enfant de Wondima de kindia, la pépinière, Mamadou Antonio Souaré.

Amadou Diouldé Diallo, journaliste et historien
Chef du Département Médias de la FEGUIFOOT
Nouvelledeguinee.com







0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER