Qui voulait mettre le feu entre KPC et Antonio Souaré ?

Qui voulait mettre le feu entre  KPC et Antonio Souaré ?
0 commentaires, 19 - 9 - 2017, by admin

Par Amadou Diouldé Diallo à Conakry
Ceux qui avaient pour mission d'éloigner les deux hommes peuvent succomber. Car, Antonio Souaré et KPC étaient bien ensemble, mardi matin, au bureau du premier au siège de Guinée Games, entourés du secrétaire général du ministère des sports, Isto Keira et du 1er vice-président de la FEGUIFOOT, Amadou Diaby pour une importante réunion concernant la participation du Syli Cadet à la toute prochaine Coupe du Monde en Inde et bien d'autres sujets d'actualité du football guinéen.
Il n'en fallait pas plus pour que la nouvelle fasse le tour de Conakry comme une traînée de poudre tant les deux hommes constituent les véritables princes, bailleurs de fonds de notre football. Leur éloignement, par le fait de ceux d'entre nous qui se sont taillés une place de diviseurs, ne peut, en fait, profiter à qu'à eux seuls, nourris par le triste dessein de voir le football guinéen dans les puanteurs de l'abîme.
Mardi matin, dans les bureaux de Guinée Games, c'était plutôt le "petit frère" ou le neveu (le mot n'est pas fort) qui était venu rendre une visite de courtoisie au "grand frère" dans la pure tradition africaine. Et, c'est tout heureux et fier que Antonio Souaré à reçu KPC et l'a raccompagné jusqu'au bas de l'escalier sans triomphalisme aucun. Mais, plutôt, une satisfaction se dégageait de l'allure et du visage de l'enfant de Wondima.
KPC, tout le monde le sait, ne coupe dans de la dentelle quand il s'agit de dire ce qu'il pense. Il le dit vertement, crûment, sans se soucier de qu'en dira t - on. Son ton devient haut. Il ajuste ses lunettes et rebondit doucement dans son fauteuil, avec une gestuelle de bras, comme le sabre qui fend l'air.
La réunion se poursuit avec intensité et le "grand frère" Antonio Souaré observe, écoute, recadre et joue au modérateur lorsque ses deux vice-présidents échangent mot pour mot, idée pour idée, sans se comprendre .
Isto Keira y met du sien et voilà le quator qui sort du bureau du "grand frère", souriant galamment et respectueusement . Antonio Souaré et KPC se parfument argent qu'ils partagent sans compter à leurs compatriotes sans les offusquer, tout en restant élégants et raffinés dans la parade vestimentaire faite de costumes à la chemise ouverte, chaussures bien cirées, à bord de voitures de luxe.
Ils croquent la vie à pleines dents tout en ayant le football en bandoulière. Que jamais KPC ne s'éloigne de son "grand frère" Antonio Souaré pour ne pas laisser la place aux profiteurs et diviseurs qui savonnent le plancher du football guinéen. La présence de KPC est un contrepoids à ceux qui veulent prendre le président de la FEGUIFOOT en otage dans le seul but de se faire une place au soleil avec des retombées financières à leur seul profit.
Par conséquent, le duo doit fonctionner comme un attelage de bœufs de labour, creusant des sillons dans le vaste champ collectif. L'enfant de Wondima ( Kindia ) et le prince Nalou de Kanfarandé ( Boké ) constituent, à la fois, la force, la fierté et l'espoir du football guinéen dans sa reconquête de son lustre d'antan.
Amadou Diouldé Diallo, journaliste et historien
Chef du Département Médias de la FEGUIFOOT

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER