Kiridi Bangoura prend les commandes du très stratégique département de l'Agriculture

Kiridi Bangoura prend les commandes du très stratégique département de l'Agriculture
0 commentaires, 20 - 9 - 2017, by admin

C'en est terminé pour elle dans les rangs du gouvernement Youla. Jacqueline Sultan s'en va. Naby Kiridi Bangoura prend le relais. Mardi, la ministre sortante a passé la main au ministre d'état secrétaire général à la présidence. Dans son speech de circonstance, Kiridi Bangoura, qui assure l'intérim, décline ses priorités. Nouvelledeguinee.com vous propose l'intégralitédu dicours du tout nouveau patron du département de l'Agriculture.
" Madame la Ministre,
Monsieur le Secrétaire Général du Gouvernement,
Mesdames et Messieurs les Hauts cadres du Ministère de l’Agriculture
Distingués invités,

Je voudrais commencer ces propos de circonstance en m’adressant à Madame la Ministre Jacqueline Sultan qui, durant ces dernières années, a contribué avec dévouement à la mise en œuvre de la politique de développement agricole de notre pays. A la tête de cet important département, elle a fait preuve de leadership et elle a su mobiliser l’ensemble de ses collaborateurs. Elle a notamment fourni beaucoup d’efforts dans la révision du Programme national de développement agricole (PNDA), du Plan national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire (PNIASA) et du Programme accéléré de sécurité alimentaire et nutritionnel et de développement agricole durable (PASANDAD), une initiative du Président de la République en faveur des projets prioritaires.
Je voudrais au nom du Président de la République lui adresser mes sincères encouragements et lui renouveler notre disponibilité. Je sais que le travail qu’elle a réalisé à la tête de ce département l’a été avec vous toutes et vous tous. Et, poursuivre et amplifier l’élan est le meilleur hommage qu’on puisse lui rendre.
Mesdames, Messieurs,
Monsieur le Président de la République, en prenant un Décret rattachant le Ministère de l’Agriculture à la Présidence de la République, a confirmé la priorité absolue qu’il accorde au développement agricole et rural de notre pays. Le choix stratégique du Président de la République de faire de l’agriculture la priorité de la stratégie d’émergence économique de notre pays est fondée sur les constats suivants :
70% de notre population vit par et à travers l’agriculture ; les 30% restants vivant essentiellement en ville sont des clients des produits agricoles.
Le potentiel en terre et en eau de notre pays lui donne les moyens d’assurer des revenus à la presque totalité de notre population,
Les produits agricoles (produits vivriers et produits de rente) sont des sources de revenus aussi importantes et plus pérennes que les gisements miniers,
Les agricultrices et agriculteurs guinéens encadrés au sein des exploitations familiales modernisées ont le courage et le talent pour constituer une force productive certaine,
La révolution technologique, l’ingénierie génétique, l’informatique, les biotechnologies, etc. en cours donnent des opportunités dans le domaine agricole en termes de semences, d’intrants, d’outils et de méthodes.

Ainsi, une activité de production qui concerne la presque totalité de notre population dont la rentabilité est favorisée par les conditions naturelles et dont le financement est mobilisable, peut permettre à chaque famille rurale guinéenne de s’auto suffire et de dégager les surplus transformables, commercialisables et exportables. Cette vision d’une agriculture d’autosuffisance et de rente doit être au cœur de la Politique publique agricole.
Mesdames, Messieurs, chers cadres du Ministère de l’Agriculture,
Le Président de la République, je n’ai pas besoin de vous le rappeler, a une claire vision du développent agricole et rural de notre pays. Et je n’apprends rien aux Experts et Spécialistes que vous êtes, que cette vision doit constituer la substance fondamentale de la Politique publique sectorielle. Elle doit en constituer la colonne vertébrale tout en restant ouverte aux Programmes et initiatives qui peuvent soutenir harmonieusement notre ambition de passer d’une agriculture de subsistance à une agriculture prospère et durable basée sur la maitrise des filières de cultures vivrières et des cultures de rente.
Mesdames, Messieurs, chers cadres,
La mission pour cette période intérimaire consistera avec vous toutes et vous tous à raffermir la prise en compte des orientations présidentielles dans la politique sectorielle, à améliorer la coordination stratégique entre les services centraux ; à renforcer la présence des services déconcentrés dans la mise en œuvre concrètes des programmes et projets en cours. Nous sommes à trois mois de la fin de l’année budgétaire. L’effort doit être concentré sur la clôture de la Campagne agricole, la préparation des récoltes et l’organisation de la Journée agricole programmée à Nzérékoré par le Président de la République. N’oublions pas non plus le suivi rapproché des initiatives présidentielles en cours, café arabica pour la Moyenne Guinée ; café et cacao en Guinée Forestière et la deuxième campagne du Programme anacarde.
Monsieur le Secrétaire Général, Madame la Ministre, chers cadres,
Je voudrais que toutes et tous, soyez à la disposition de la mission que le Président de la République nous a confié au service des paysans et du pays.
Je félicite encore une fois Madame la Ministre pour les efforts fournis et les résultats obtenus à la tête de ce Département.
Egalement, permettez-moi de témoigner ma reconnaissance, de renouveler ma disponibilité, d’assurer ma loyauté à Monsieur le Président de la République Professeur Alpha Condé.

Je vous remercie".
Discours transmis à nouvelledeguinee par Cheikh Ahmed Tidiane Diallo

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER