Après sa victoire contre la Guinée, la Tunisie quasiment qualifiée pour le Mondial

Après sa victoire contre la Guinée, la Tunisie quasiment qualifiée pour le Mondial
0 commentaires, 7 - 10 - 2017, by admin

Vainqueur de la Guinée grâce à un triplé de Msakni (4-1), la Tunisie possède trois points d'avance sur la RD Congo, alors qu'il ne lui reste plus qu'un match à disputer contre la faible Libye.
Absente des deux dernières éditions du Mondial, la Tunisie devrait disputer la Coupe du monde 2018. En effet, les Aigles de Carthage sont en tête de leur groupe avec trois points d'avance sur la RD Congo alors qu'il ne reste qu'un match. Lors de la dernière journée, les Tunisiens recevront la faible Libye et un nul leur suffira. Autant dire que la Russie est toute proche ! Ce samedi, la Tunisie a gagné contre une Guinée déjà éliminée (4-1). Naby Keita, le milieu de Leipzig qui rejoindra Liverpool l'été prochain, a pourtant ouvert le score pour les locaux après un long une-deux avec Soumah. Mais Msakni a été immense en face. L'attaquant tunisien a égalisé sur un joli coup franc juste avant la pause. Puis il a donné l'avantage aux siens d'un tir placé des 20 mètres avant de servir Ben Amor sur le troisième but des visiteurs. Le Guinéen Naby Keita a été expulsé en fin de match pour un bras trop haut sur Ben Amor, juste avant le triplé de Msakni sur un service de Maaloul.

La RD Congo aura besoin d'un miracle

En Libye, la RD Congo a fait le travail en l'emportant (2-1). Auteur de cinq buts en Liga cette saison avec Villarreal, buteur contre la Tunisie le mois dernier, Cédric Bakambu a ouvert le score de près pour les Léopards. Al Musrati a égalisé de loin, en glissant. Mais Woke, passé par Noisy-le-Sec a finalement donné les trois points aux hommes de Florent Ibengé. Ils auront besoin d'un miracle pour se qualifier au Mondial 2018 lors de la dernière journée.
L'Equipe.fr


0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER