Le projet d’amélioration de la desserte en eau potable de Conakry, inauguré

Le projet d’amélioration de la desserte en eau potable de Conakry, inauguré
0 commentaires, 9 - 10 - 2017, by admin

Le Projet d’amélioration de l’approvisionnement en eau potable de la partie centrale en hauteur de la Ville de Conakry, à Sangoyah précisément, a été inauguré samedi, 07 octobre 2017, par l’ambassadeur du Japon en République de Guinée, Hisanobu Hasama et le ministre guinéen de l’Energie et de l’Hydraulique, Cheick Taliby Sylla, selon un communiqué de presse de la mission diplomatique japonaise à Conakry. La cérémonie s’est déroulée en présence du directeur général de la Société des Eaux de Guinée (SEG), Mamadou Diouldé Diallo et de plusieurs cadres des services concernés par ledit projet.
«C’est un projet d’un montant d’un milliard trois cent dix-neuf millions de yens (1.319.000.000 ¥), qui vient s’ajouter à un don hors projet de six cent millions de yens (600.000.000 ¥). Ces deux dons, d’un montant cumulé d’environ un milliard neuf cent millions de yens (1.900.000.000 ¥), soit environ cent quarante-six milliards de francs guinéens (146.000.000.000 GNF), ont permis la réhabilitation totale de la conduite principale d’eau potable qui approvisionne Conakry, soit le remplacement de 3,5 kilomètres des tuyaux qui constituent la base de l’acheminement de l’eau vers et dans la capitale», a-t-on précisé.
Ce projet a également permis l’aménagement de puits et de points d’eau en haute banlieue, ainsi que la fourniture de camions citernes et la formation d’experts pour s’occuper de la conduite, a-t-on ajouté.

Selon ce communiqué, «la SEG, en collaboration avec l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), a engagé des travaux importants pour mettre à niveau le système d’approvisionnement de la capitale, notamment avec le remplacement de la conduite d’eau principale qui approvisionne la capitale, sur financement du Japon.
Mais, en dépit de ces investissements, la fourniture en eau potable continue d’être un problème à Conakry, en raison de l’urbanisation forte que connait l’agglomération, et de la difficulté à suivre ce mouvement en termes d’équipements, notamment pour l’adduction d’eau».
Par ce projet qui concourt à la sécurité humaine de base, le Japon, indique-t-on, «poursuit donc son appui à la SEG, afin de fournir toujours plus d’eau potable aux habitants de Conakry».
AGP






0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER