Papa Koly: " Dadis m'encourage à dénoncer..."

Papa Koly:
0 commentaires, 10 - 10 - 2017, by admin

Par Thierno Yimbering Diallo
C'est sur invitation expresse de l'ancien leader de la junte militaire que le virulent opposant, Papa Koly Kourouma, a écourté un voyage d'affaires qui devait le conduire en Côte d'Ivoire, en Guinée Bissau, en Tanzanie et en Inde, pour rallier Ouagadougou, où vit en exil le déroutant et volcanique capitaine Moussa Dadis Camara, a constaté nouvelledeguinee.com.
" J'étais à Abidjan dans le cadre habituel de la visite à mes entreprises, dans la sous-région, surtout qu'on va être bientôt indisponible à cause de l'organisation des élections locales. J'étais à Abidjan. Je devais me rendre, ensuite, en Guinée Bissau, en Tanzanie et en Inde. Donc, il ( NDLR: capitaine Moussa Dadis ) m'a demandé expressement de venir parce qu'il avait un certain nombre de choses à discuter avec moi", révèle, à nouvelledeguinee.com, le patron du GRUP et fer de lance de l'aile dure de l'opposition.
" Quand nous sommes arrivés, on a d'abord commencé par parler de la famille. Il m'a demandé de résoudre un certain nombre de problèmes entre différents membres de la famille. Il y'en a 2, 3, 4 qu'il faut résoudre. Lui, il a fait ce qu'il pouvait faire. Mais, il pense qu'il faut toujours faire quelque chose sur le terrain pour règler ça. Donc, très bientôt, je serai à N'Zérékoré pour rencontrer les uns et les autres dans le but d'aplanir les différends", ajoute le leader de la Guinée Emergente, l'ancien ministre d'Etat en charge de l'énergie de l'administration Condé.
" Puisque c'est un homme d'Etat qui rencontre un homme politique, il ne pouvait pas rester sans exprimer ses préoccupations quant à ce qui se passe dans notre pays, la Guinée. Il n'est un secret pour personne que l'environnement politique est marqué par un regain de tensions, par la suspension de la participation de l'opposition au Comité de Suivi des Accords d'octobre 2016 (...) Il ( NDLR: Dadis ) nous a encouragés d'essayer d'apaiser l'environnement politique par le dialogue et de faire en sorte que le développement amorcé s'inscrive dans le bien être des populations", poursuit PKK au téléphone de nouvelledeguinee.com avec le franc-parler qui est le sien.
" Il ( Dadis: NDLR ) m'a encouragé dans ma lutte contre le système. Il observe bien la situation politique en Guinée. S'agissant des événements du 28 septembre, il m'a dit qu'il ne se reproche de rien. Il le réitère. Il n'a absolument rien à se reprocher. Il attend d'ailleurs impatiemment l'invitation de la justice pour dire sa part de vérité. Il est sûr et certain que la justice guinéenne va correctement faire son travail. Il fait confiance à la justice guinéenne. Il attend impatiemment le procès pour la manifestation de la vérité", conclut le richissime " tomou" au petit chapelet qui a été rejoint à Ouaga par son complice de tous les temps, son inséparable " frère jumeau", Alhoussény Makanera.

Au pouvoir en Guinée du 23 décembre 2008 au 03 décembre 2009, le capitaine Moussa Dadis Camara avait déclaré une guerre sans merci contre les bandits à col blanc qui écument l'administration guinéeenne, de la base au sommet. L'enfant de Koulé était également parti en croisade contre les barons du trafic international de drogue qui avaient fait de la Guinée leur base arrière de prédilection. Autant d'actes qui font que certains compatriotes regrettent, par les temps qui courent, l'homme du 23 décembre. Nostalgie alimentée par le bilan mitigé de Alpha Condé.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER