Ces graves accusations de Cellou Dalein contre Alpha Condé

Ces graves accusations de Cellou Dalein contre Alpha Condé
0 commentaires, 13 - 11 - 2017, by admin

Par Tierno Yimbering Diallo

L'heure n'est plus au " cessez le feu" entre le numéro 1 de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée, Cellou Dalein Diallo, et le pensionnaire de " Sékhoutouréyah".
L'escalade verbale est repartie de plus belle entre Alpha Condé et sa "bête noire". Cellou Dalein Diallo maintient plus que jamais la pression sur celui qu'il accuse d'être un président " mal élu". Samedi, l'ancien premier ministre de feu général Lansana Conté a décidé de faire porter à Alpha Condé le chapeau de la gigantesque boulette relative aux profondes divisions inter communautaires qui menacent dangereusement l'Unité nationale.
Alors que sa relation avec le président de la République est à nouveau crispée, le chef de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée indique que " Alpha Condé utilise la division pour continuer à régner. Il faut qu’on refuse cette division pour qu’on rentre dans la dynamique de la réconciliation. Nous avons en partage ce pays", ajoutant que " Nous devons vivre ensemble dans la fraternité, dans le respect, dans la confiance et chasser la haine, la méfiance et la violence".
Le chef de file de l'opposition guinéenne ajoute un peu de piment. Il souligne qu'aux yeux de ses supporters, " les militants du RPG, de l’UFR ou d’autres partis sont des compatriotes. La haine encore moins la violence n’a pas sa place entre les Guinéens."
Cellou Dalein soutient haut et fort que les divisions qui menacent l'unité nationale sont consécutives à l'énorme ratage du système mis en place par Alpha Condé. L'atmosphère n'est plus idyllique entre les deux finalistes du 2e tour de la présidentielle de 2010. Et la fureur de Cellou Dalein Diallo ne semble pas prête à se calmer avant le tournant de 2020 où l'opposant se voit à " Sékhoutouréyah".

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER