Ce que Konaté avait dit à Dadis pour autoriser Cellou Dalein à quitter Conakry

Ce que Konaté avait dit à Dadis pour autoriser Cellou Dalein à quitter Conakry
0 commentaires, 3 - 12 - 2017, by admin

Par Mamadou Saliou Diallo
Qui disait que les faits historiques sont têtus? Près de 10 ans piles depuis le coup de force du Conseil National pour la Démocratie et le Développement, en 2008, la transition acte 1 est en train de livrer quelques secrets au compte gouttes. On en sait un peu plus sur ce qui se tramait derrière les murs du bâtiment, au Camp Alpha Yaya Diallo, où le capitaine Moussa Dadis et le général Sékouba Konaté avaient installé leur QG, notamment en ce qui concerne l'épisode où le leader de l'UFDG, Cellou Dalein Diallo, était interdit de quitter le territoire national pour cause d'audits.
Comme il l'a révélé récemment, à l'occasion du dixième anniversaire de son arrivée aux commandes de l'UFDG, c'est grâce à l' intervention ferme de l'ancien ministre de la défense nationale, le général Sékouba Konaté, que le pouvoir de Conakry avait autorisé Cellou Dalein Diallo à aller rendre visite à son " mentor", Bâ Mamadou, sur son lit de mort, à Paris en France.
Question: qu'est ce qui s'est réellement passé? Effectivement, selon des sources crédibles de nouvelledeguinee.com, l'opposant Cellou Dalein Diallo avait sollicité l'intervention du général Sékouba Konaté via une " mystérieuse" soeur de ce dernier, qui résidait à Dxinn, non loin du domicile du leader de l'UFDG.
" El Tigre", qui avait toujours calmé le jeu lorsque Dadis s'enflammait, est aussitôt intervenu avec promptitude. Rapidité.
" Le général Sékouba est parti voir le capitaine Dadis dans le bureau de ce dernier. A deux, le général demande à Dadis d'autoriser Cellou Dalein à se rendre au chevet de Bâ Mamadou à Paris. Dadis répond que Cellou Dalein pourrait fuir à cause des audits et aller en exil. En réponse, Konaté dit que Cellou Dalein ne va pour rien au monde fuir son pays. Il ajoute, les yeux dans les yeux, que Cellou est un homme pacifique. Ensuite, le général Konaté dit à Dadis qu'il prend la responsabilité et qu'il faut absolument que le leader de l'UFDG puisse se rendre à Paris. C'est ainsi que Dadis a cédé. Enfin, le ministre de la défense a quitté le bureau de Dadis. Il convoque Mathos ( NDLR: ancien agent judiciaire de l'Etat ) ,puis le somme de faire immédiatement l'autorisation. Et, Konaté dit à Cellou Dalein: monsieur le premier ministre, vous pouvez revenir demain pour le papier", témoigne une source proche de l'ancien leader du CNDD et de son ancien ministre de la défense nationale.

Entre l'ancien premier ministre de Conté, Cellou Dalein Diallo, et le général Sékouba Konaté, il y'a toujours de la connexion. Les deux hommes se parlent d'ailleurs régulièrement au téléphone. Un rapprochement prévisible depuis longtemps. Dans la mesure où, les deux personnalités s'admirent réciproquement. L' ancien président de la transition n' exclut pas de s' afficher au côté de Cellou Dalein Diallo lors du futur meeting de ce dernier sur le Vieux continent.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER