Affaire 3e mandat: jusqu'où ira Kéléfa Sall pour barrer la route à Alpha Condé?

Affaire 3e mandat: jusqu'où ira Kéléfa Sall pour barrer la route à Alpha Condé?
0 commentaires, 30 - 1 - 2018, by admin

Par Tierno Yimbering Diallo
Les anti 3e mandat ont un soutien de taille dans leur combat pour le départ de Alpha Condé en 2020. Le président de la Cour Constitutionnelle, Kéléfa Sall, n'entend pas démordre, a constaté nouvelledeguinee.com.
Selon des informations exclusives de nouvelledeguinee.com, Kèlèfa Sall est décidé à faire le sacrifice ultime dans l'optique de barrer la route à Alpha Condé et à la horde de courtisans qui plaident une présidence à vie pour l' " ancien opposant historique".
D'après des sources proches de ce magistrat connu pour son obsession pour dire le droit, Kéléfa Sall est déterminé à ne jamais accepter une modification de la constitution de son vivant en faveur d'un troisième mandat pour l'actuel locataire de " Sékhoutouréyah";
En privé, le président de la Cour Constitutionnelle ne cacherait pas ses intentions d'en faire de la lutte contre un troisième mandat son ultime combat.
" Pendant la transition de 2010, il ( NDLR: Kéléfa Sall ) a participé à la rédaction de l'actuelle constitution qui prevoit deux mandats seulements au président. Il était le président de la Commission des Lois au CNT. C'est l'une des raisons pour lesquelles il entend se battre jusqu'au bout pour la préservation de cette constitution. Il est prêt à mourrir dans ce combat", confie à nouvelledeguinee.com, une source proche de ce magistrat que l'ancien président, le capitaine Moussa Dadis Camara, avait pris à partie en public dans un mémorable " dadisshow" en live au Palais du Peuple de Conakry.
" Quand on lui donne de l'argent pour le corrompre, il prend. Il appelle ça des privilèges de service. Mais, en prenant l'argent, il jure en même temps qu'il ne dira que le droit. Kéléfa Sall est un magistrat intègre", révèle notre source.
En 2015, Kéléfa Sall a marqué l'opinion en invitant Alpha Condé de respecter la constitution. C'était le jour de l'investiture de ce dernier. Une sortie oséée qui lui vaut des ennuis.
A suivre !

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER