Pourquoi Cellou Dalein doit il succéder à Alpha Condé en 2020 ? ( Tribune )

Pourquoi Cellou Dalein doit il succéder à Alpha Condé en 2020 ? ( Tribune )
0 commentaires, 9 - 2 - 2018, by admin

Par Tierno Yimbering Diallo
En 2010, il n'est un secret pour personne que la présidentielle fut remportée, haut la main, par le porte-étendard de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée. Alpha Condé a été parachuté à " Sékhoutouréyah" de manière rocambolesque et surréaliste. A l'époque, il bénéficiait d'un préjugé favorable au niveau de l'opinion internationale en raison de son statut " d'ancien opposant historique". Comme le confirme l'attitude de Jean Ping. En 2010, ce dernier était le " tout-puissant" président de la commission de l'Union Africaine. Il fut l'un des tout premiers à avoir reconnu les résultats provisoires de la Ceni qui donne Alpha Condé vainqueur du scrutin. Quelques années plus-tard, le Gabonais apprendra à ses dépens qu'il a misé sur le mauvais cheval.
Malgré le brigandage électoral, la confiscation de son éclatante victoire, Cellou Dalein privilégie l'intérêt supérieur de la nation et " accepte", sous la contrainte des grandes chancelleries occidentales, la " victoire" sans gloire de son désormais rival et frère " ennemi", Alpha Condé.
Remake en 2013. Les législatives sont entachées d'irrégularités et de fraudes dignes des anciennes républiques communistes ou socialistes des années 70. Alpha Condé se taille la part du lion à l’Hémicycle. L' Assemblée nationale, présidée par Kory Kondiano, est pire qu'une caisse de résonance. Les députés font tout sauf leur mission: celle de défendre les intérêts des populations martyres de Guinée.
Deux ans plus-tard, en 2015, c'est la présidentielle. Heureusement, le ridicule ne tue pas. Alpha Condé, malgré un bilan désastreux, catastrophique, une présidence au rabais, rafle la mise dès le premier tour. C'est le fameux coup K-O. Là aussi, dans le souci de préserver la paix, la quiétude au pays, le candidat de l'Ufdg s'incline. Il accepte la fameuse " victoire" de Alpha Condé, " ancien opposant historique" devenu bizarrement l'ombre du " combattant" pour la démocratie qu'il prétend avoir été... Il y'a une éternité.
Malgré tout, Alpha Condé ne se gêne pas de tricher, de manœuvrer dans l'objectif de concentrer tous les pouvoirs dans ses mains. Il ne lui reste plus, en tout et pour tout, que deux ans. Apparemment, " l'ancien opposant " historique a la gourmandise du pouvoir. Il n'entend pour rien au monde lâcher prise, partir honorablement.
Pourtant, en 2020, ce sera l'heure du " dégagisme" pour le président Alpha Condé. Un ouragan de " dégagisme" doit emporter le patron de " Sékhoutouréyah". Il doit impérativement prendre sa retraite en 2020. Et laisser sa place à Cellou Dalein Diallo, l'espoir de toute la Guinée. L'homme qui pourrait remettre la Guinée sur les rails du développement et de la prospérité. Alpha Condé a déjà montré ses limites. Cellou Dalein a tout à prouver à la tête de l'exécutif.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER