Pourquoi Alpha Condé a renoncé à son voyage sur Dubaï ?

Pourquoi Alpha Condé a renoncé à son voyage sur Dubaï ?
0 commentaires, 13 - 3 - 2018, by admin

Par Tierno Yimbering Diallo
Le dirigeant Guinéen, confronté à une crise sociopolitique majeure, la pire depuis son arrivée aux commandes en 2010, avait un agenda chargé au lendemain de la Journée Internationale de la Femme du 08 mars dernier, a constaté nouvelledeguinee.com.
Selon nos sources crédibles et connectées à " Sékhoutouréyah", Alpha Condé devait rallier notamment Dubaï, un riche Émirat du Golfe Persique.
Le chef de l'Etat était, d'après nos sources, attendu dans ce pays pour une visite de travail. La énième depuis son élection en décembre 2010.
Seulement, voilà. Malgré son goût prononcé et controversé pour les voyages, Alpha Condé aurait été contraint par ses proches collaborateurs de renoncer de s'envoler vers Dubaï.
De tractations à tractations, ces derniers seraient parvenus à convaincre le leader Guinéen de reporter sine die son voyage dans le Golfe Persique à la recherche des pétrodollars. Comme il aime à le faire croire à l'opinion de plus plus irritée et excédée par les interminables voyages du président de la république.
A en croire notre source, c'est pour des raisons de sécurité que le locataire de " Sékhoutouréyah" s'est abstenu de se rendre à Dubaï.
" On lui a dit fermement qu'il est hors de question qu'il prenne l'avion en cette période de tensions et de crises dans le pays. Au finish, il est revenu à la raison pour des raisons évidentes qu'il connait évidemment", détaille notre source, très proche du chef de l'Etat.
Depuis le début de l'année, Alpha Condé fait face à une crise qui ne dit pas son nom. Entre grogne des enseignants, bras de fer avec l'aile dure de l'opposition, le chef de l'Etat ne sait plus, apparemment, par quel bout prendre le problème.
La colère gronde. Chose historique et symbolique: pour la première fois, des pneus ont été brûlés sur la chaussée à quelques mètres de " Sékhoutouréyah". Du jamais vu. Et un signal fort d'un ras-le bol généralisé. De quoi sûrement contraindre Alpha Condé de renoncer à l'avion.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER