Les boulangers vont-ils croiser le fer avec Alpha Condé ?

Les boulangers vont-ils croiser le fer avec Alpha Condé ?
0 commentaires, 11 - 4 - 2018, by admin

Par Aboubacar Ben Soulah à Conakry
Après le mouvement de grève des enseignants en février dernier, les boulangers Guinéens ménacent d'aller en grève le mercredi 18 avril si l'Etat ne se bouge pas. Cette décision est venue d'un constat alarmant par ces professionnels de pains. Selon les boulangers, la qualité et la quantité des farines utilisée en Guinée ne repond pas aux normes internationals. Ce qui fait , selon eux, que le secteur du pain ne gagne pas d'intérêt et l'utilisation de ces farines risque de rendre malades les consommateurs Guinéens.
Sur la question, Elhadj Sackho, président de l'Union des Boulangers de Guinée s'explique:
" Cette grève est dûe à plusieurs raisons. Ce qui est sûr d'abord, depuis 2011, nous avons signé un accord avec le gouvernement que toutes les matières premières soient triplées, tel que le bois, la levure, la location et le prix des travailleurs. Toutes les matières là sont rédoublées. Aujourd'hui, nous travaillons à perte. La qualité de la farine aussi n'est bonne. On a beaucoup signalé, mais les gens ne veulent pas nous comprendre. Il y a un monopole total, par ce que ce sont deux (2) usines seulement qui travaillent en Guinée et il n' y a pas d'importation (... ) Il faut qu'ils travaillent aussi dans l'intérèt des boulangers (... ) Cela fait 14 ans qu'on n'est pas aller en grève (... ) Comme l'Etat n'écoute jamais les boulangers, il aime écouter les gens qui sont en cravatte, donc cette fois ci, le prix d'une baguette de pain risque d'aller jusqu'à 4500 gnf", précise le président de l'Union des Boulangers de Guinée".
Un gros caillou suspendu au dessus de la tête de Alpha Condé qui vient à peine de finir un éprouvant bras de fer avec les enseignants.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER