Dans les coulisses de la victoire du Horoya AC à Lomé

Dans les coulisses de la victoire du Horoya AC à Lomé
0 commentaires, 6 - 5 - 2018, by admin

Le Horoya Athletic Club a bien entamé sa phase de poules de la Ligue Africaine des Champions avec une victoire (2-1) sur l'AS Togo Port. Ces trois premiers pointsont été l'œuvre de tout un groupe dont le seul objectif reste la grande quête de réussite.Retour sur l'ambiance qui a conduit à la victoire du Hac.

La journée du 5 Mai 2018 est désormais du passé et Horoya AC l’a bien vécue au stade Municipal de Lomé. Une arêne acquise en grande majorité à la cause de la formation togolaise avec supporters surchauffés scandant des chants hostiles pour affaiblir l’adversaire.

Mais hélas pour ces inconditionnels, il y avait un adversaire comme le HAC en face. Dans cette ambiance à la togolaise, la petite communauté guinéenne a donné de la voix pour pousser à la victoire le club de la Commune de Matam à Conakry surtout dans la période de seconde mi-temps où l’équipe était mise en difficulté. Le vent violent qui a soufflé et qui a un moment tout emporté sur son passage n’a pas émoussé l’ardeur des poulains de Victor ZVUNKA.

La grosse pluie qui s’annonçait à quelques minutes de la fin du match a vu se mélanger public, journalistes, stadiers et même les forces de l’ordre. Et comme la chance devait forcément sourire au HAC, l’arbitre gabonais de la rencontre après 5 minutes accordées pour les arrêts de jeu a sifflé la fin signifiant la victoire du Horoya AC. Les joueurs ont porté le maillot pour l’honneur et l’ont véritablement mouillé pour leur devoir. Ce qui confirme la devise du club car la victoire a été l’œuvre de tout un ensemble.

Dans la loge officielle, le boss Mamadou Antonio SOUARE et toute la délégation ont suivi avec passion les 90 minutes de jeu. Trois différents moments ont retenu l’attention du président. D’abord, la joie après l’ouverture du score par Horoya, une grosse frayeur à la suite de l’égalisation et enfin la délivrance après le deuxième but marqué par Horoya.

Pour Antonio SOUARE, la satisfaction de la.mission accomplie était grande.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER