Kassory Fofana, premier ministre: la réaction de Cellou Dalein Diallo

Kassory Fofana, premier ministre: la réaction de Cellou Dalein Diallo
0 commentaires, 23 - 5 - 2018, by admin

Par Tierno Yimbering Diallo
La nomination de Kassory Fofana à la primature ne laisse personne dans l'indifférence. C'est le cas du leader de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée. Cellou Dalein Diallo accueille avec prudence et réserve l'arrivée à la primature de l'ancien argentier de l'Etat sous l'ère Conté. Nouvelledeguinee.com vous propose la réaction du numéro 1 de l'opposition guinéenne.
"Le poste de premier ministre en Guinée est un poste hautement politique. S'il s'agit de l'expérience et capacité, Kassory Fofana en a. Est-ce sa mission sera pour renforcer les mauvaises pratiques à savoir la corruption, l'impunité, l'injustice, encourager les fraudes électorales en suivant la ligne jusque là du pouvoir d'Alpha Condé ? Est-ce qu'il aura la volonté et la capacité de changer les choses en promouvant le dialogue social, en consolidant les valeurs fondamentales de la République, défendre les droits et libertés des citoyens ? Pour le moment on ne peut pas se prononcer sur ça.
Concernant le dialogue social et le respect des lois de la République, même s'il a la volonté, je ne pense pas s'il en aura la marge. Le pouvoir est à Sekhoutoureya et Alpha Condé ne changera pas. Je ne le vois pas déléguer une partie de son pouvoir à quelqu'un qui va à l'encontre des sa volonté.

Nous nous sommes à l'opposition, pas de crainte. On jugera le premier ministre Kassory Fofana aux actes. S'il prône le dialogue sincère en respectant les principes fondamentaux de la démocratie, il nous trouvera comme partenaires loyaux. Si c'est pour tripatouiller la constitution et continue à promouvoir la mauvaise gouvernance, il nous trouvera sur son chemin.
Avant, je le connaissais bien quand il n'était pas politique mais comme il est politique et est avec Alpha Condé, je ne sais pas ce qu'ils se sont dits jusqu'à fondre son parti dans le RPG ARC EN CIEL.
À L'UFDG moi je n'ai ni l'ambition ni les moyens ni le pouvoir d'absorber des partis politiques. Je souhaite construire des alliances solides pour lutter contre les dérives de la mauvaise gouvernance et accéder au pouvoir pour construire un État de droit".

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER