Le premier canadien accusé d’«inconduite sexuelle»

Le premier canadien accusé d’«inconduite sexuelle»
0 commentaires, 7 - 7 - 2018, by admin

Une affaire vieille de 18 ans vient un peu écorner l’image du Premier ministre canadien Justin Trudeau. Un article non signé d’un journal local, qui a refait surface récemment, accusait en 2000 Justin Trudeau, alors âgé de 28 ans et dépourvu de responsabilités politiques, d’avoir « peloté » une journaliste lors d’un festival de musique. Il s’est, selon elle, excusé le jour suivant.
Vendredi, la journaliste au cœur de l’affaire est sortie de son silence à travers un communiqué envoyé à la chaîne CBC, pour confirmer les faits décrits à l’époque. « L’incident évoqué dans l’article a bien eu lieu », a confirmé Rose Knight dans un texte rédigé « à contrecœur en réponse à la pression médiatique croissante de ces dernières semaines. » Elle a également expliqué qu’elle n’avait pas porté plainte à l’époque et qu’elle ne comptait pas non plus le faire aujourd’hui.

« Je n’ai pas le sentiment d’avoir agi de manière inappropriée »
Justin Trudeau se défend de tout comportement déplacé. « Je n’ai pas le sentiment d’avoir agi le moins du monde de façon inappropriée, mais je respecte le fait que quelqu’un d’autre ait pu vivre ça différemment », a-t-il réagi jeudi. Il s’était déjà exprimé le 1er juillet, à l’occasion de la fête nationale du Canada : « Je me souviens bien de cette journée à Creston. J’ai passé une bonne journée ce jour-là. Je n’ai aucun souvenir de la moindre interaction négative. »

Le Premier ministre canadien se décrit souvent comme un « féministe ». A son arrivée au pouvoir, il a formé un gouvernement comptant autant de femmes que d’hommes et a adopté une politique de tolérance zéro concernant les agressions sexuelles au sein de son parti ou de son gouvernement.
AFP

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER