Mouctar Diallo a-t-il " trahi" Cellou Dalein Diallo?

Mouctar Diallo a-t-il
0 commentaires, 17 - 7 - 2018, by admin

Par Tierno Yimbering Diallo
Le leader de l'opposition en avait fait son " poulain". Un " protégé" sur lequel il veillait jalousement et qu'il comptait tirer vers le haut. Le hisser au firmament. Au zénith de la politique guinéenne pour les années à venir, lorsqu'il sera question de transférer le flambeau à la nouvelle génération. Mais, c'était compter sans la "face cachée" du président des Nouvelles Forces Démocratiques.
Mouctar Diallo crée la surprise. Décide de prendre ses distances avec son mentor, se rapproche du chef de l'Etat, récente cible de son courroux, de ses sorties dans la presse et lors des meetings de l'opposition.
Pour boucler la boucle, le leader des NFD accepte la main tendue présidentielle, devient ministre de la jeunesse et de l'emploi jeune du gouvernement Kassory Fofana et attaque de front son ancien " mentor". Celui qui a fait de lui député à l'Assemblée nationale aux dépens de certains responsables de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée.
le rapprochement entre Mouctar Diallo et Alpha Condé suscite un tollé général au sein de l'opinion prise au dépourvu par le revirement inédit du patron des Nouvelles Forces Démocratiques.
Mais, la " victime" de ce rapprochement est de marbre. Indifférent. Et, apparemment, imperturbable.
" Je pense que chaque parti garde son autonomie et décide en fonction de ses intérêts ou de ses convictions d'appartenir à une mouvance, de prendre une position", commente le numéro 1 de l'opposition guinéenne dans les colonnes de nouvelledeguinee.com.
" Donc, ce n'est pas une trahison. C'est vrai que moi, j'ai donné ce que je pouvais donner. J'ai fait de lui député. Je ne peux pas le nommer ministre. Je ne peux pas lui donner de l'argent. Je ne sais pas les motivations pour lesquelles il ( NDLR: Mouctar Diallo ) a décidé de changer de mouvance ou s'il décide toujours de rester dans l'opposition tout en participant au gouvernement", clarifie Cellou Dalein Diallo.
Et lui de conclure: " Je n'ai pas les termes de l'alliance qui le lie à Alpha Condé. Il y'a beaucoup de choses qui se disent. On raconte qu'ils ont accepté de combattre Cellou Dalein, que c'est l'une des conditions. Et l'autre, il faut soutenir le troisième mandat. Est-ce vrai? je ne sais pas. On verra avec le temps".
En attendant, le leader de l'UFDG, qui semble avoir tourné la page, continue de peaufiner discrètement sa stratégie dans le but de prendre le relais, en 2020, à " Sékhoutouréyah".

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER