Le commandant Marcel Guilavogui: " Toumba est un assassin"

Le commandant Marcel Guilavogui:
0 commentaires, 19 - 7 - 2018, by admin

Par Tierno Yimbering Diallo
Le commandant Marcel Guilavogui est le " neveu" de l'ancien président, le capitaine Moussa Dadis Camara. Sous le règne du Conseil National pour la Démocratie et le Développement, il était l'adjoint de Aboubacar Sidiki Diakité, alias Toumba, ancien aide de camp de Dadis et " tombeur" de ce dernier.
Au jour d'aujourd'hui, ces deux anciens proches du volcanique leader du Cndd sont tous écroués à la Maison Centrale de Conakry. Les deux hommes sont tous poursuivis dans le cadre de l'enquête sur les massacres perpetrés, le lundi 28 septembre 2009, au stade éponyme de Conakry, a constaté nouvelledeguinee.com par des hommes en uniformes militaires et armés jusqu'aux dents.
Autant Marcel Guilavogui et Toumba Diakité étaient proches sous le règne éphémère et sanglant du Conseil National pour la Démocratie et le Développement, autant ils se détestent aujourd'hui. Sous fond de haine. Comme le prouvent les nombreuses critiques que le " neveu" de Dadis vient de lancer à l'encontre de Aboubacar Sidiki Diakité, alias Toumba.

Au sujet des événements tragiques du 28 septembre 2009, Marcel Guilavogui se dédouane.... Et charge son ancien " patron", Toumba, véritable responsable, selon lui, des massacres qui avaient coûté la vie, le 28 septembre 2009, à près de 200 personnes.
" Pour les massacres du 28 septembre, je ne me reproche de rien. Toumba a menti sur moi. Ce jour là, je n'étais pas présent au Stade du 28 Septembre. J'étais au Camp Alpha Yaya. Je n'étais pas sorti ce jour parce que j'avais fait un accident dans ma voiture. J'étais gravement blessé", se défend, dans les colonnes de nouvelledeguinee.com, le commandant Marcel Guilavogui.
" C'est Toumba qui a tiré sur le président Dadis. Donc, c'est Toumba qui est assassin", a-t-il tempêté. Furieux contre l'ancien aide de camp du très volcanique leader du Conseil National pour la Démocratie et le Développement.
Marcel Guilavogui et Toumba Diakité sont tous écroués à la Sûreté de Conakry. En attendant l'ouverture du très attendu procès sur l'affaire des massacres du 28 septembre, les deux anciens collaborateurs du capitaine Moussa Dadis Camara se regardent en chien de faïence dans le plus grand pénitencier de l'Etat. Où ils ne se croisent pas. Ne se voient pas. Et ne se parlent pas.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER