Le jour où Lansana Kouyaté " corrigea" Alpha Condé

Le jour où Lansana Kouyaté
0 commentaires, 5 - 8 - 2018, by admin

Par Tierno Yimbering Diallo
Le leader du Parti de l'Espoir pour le Développement National a une memoire d'éléphant qui n'oublie pas, au quart du tour, certains actes qu'il a du poser par la force des choses. Il vient de rappeler une scène surréaliste qui est passée inapercue, un jour, entre lui, et son ancien allié à la présidentielle de 2010.
Nous sommes dans l'entre deux tours de la présidentielle controversée et opaque de 2010. Lansana Kouyaté prend une décision: celle de tisser une alliance avec le porte étendard du Rassemblement du Peuple de Guinée, Alpha Condé. Mais, bien entendu, pas à n'importe quelle condition. Jaloux qu'il est de ses " convictions". Et de son combat politique.
Alors en pleine campagne pour la conquête de " Sékhoutouréyah", Alpha Condé fait un meeting au "Stade Kabinè Kouyaté" de Matoto. Face à une marée de militants et sympathisants, le chef de file du RPG prend la parole. La foule exulte. Alpha Condé dérape. Commet un impair. Gêné par la " gaffe" de son allié, le patron du PEDN passe outre le protocole et prend la parole. Histoire de rectifier le tir.
" ( ... ) Le candidat du RPG ( ... ) déclare: " les Soussous, vous êtes chez vous! Les malinkés, vous êtes chez vous! Les Forestiers, vous êtes chez vous !" Il ( Alpha Condé: NDLR ) tenta de continuer son discours sans sourciller. C'est alors que je quitttai la place d'honneur où tous les membres de l'Arc-En-Ciel se trouvaient, pour le rejoindre sur le podium. Il ( Alpha Condé: NDLR ) s'arrêta de parler. Je pris alors le microphone pour annoncer: " notre candidat a oublié de dire: les Peuls, vous êtes chez vous ! Le Stade applaudit", relate, avec fierté, le leader du PEDN dans les colonnes du journal en ligne " Mediaguinee".

L'ancien chef du gouvernement de large consensus s'exprimait ainsi en réaction à la sortie médiatique controversée du président du PADES, Ousmane Kaba, accusé d'être un partisan pur et dur de la confiscation, à vie, du pouvoir central, par la Haute Guinée, région d'origine des trois, sur les cinq présidents qui ont dirigé la Guinée depuis l'indépendance, en 1958.
" Ce que j'ai exprimé n'était que ma conviction qui ne changera pas d'un iota jusqu'à mon dernier souffle", lâche, à l'adresse de Ousmane Kaba, l'auteur du " Du Brasier Somalien à la Chaleur Onusienne". Une mise au point on ne peut plus très clair destinée au leader du PADES qui pretend associer Lansana Kouyaté dans sa démarche controversée et régionaliste. Démarche qui vient de soulever une vague d'indignation aux quatre coins de la Guinée.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER