Prévention des conflits: un projet du système des Nations Unies présenté au ministre Bouréma Condé

Prévention des conflits: un projet du système des Nations Unies présenté au ministre Bouréma Condé
0 commentaires, 10 - 9 - 2018, by admin

Le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le général Bouréma Condé, a reçu en audience, dans l’après-midi du vendredi 7 septembre 2018, une délégation du Système des Nations unies en Guinée, conduite par M. Waly N’Diaye, conseiller en paix et développement au niveau du Bureau de la Coordinatrice.
Dans son intervention, M. N’Diaye a, au nom des autres membres de la délégation, indiqué qu’ils sont venus présenter à monsieur le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation un projet relatif à des initiatives de prévention des conflits en Guinée, un domaine dans lequel le Système des Nations unies est bien connu. « Ce projet que nous présentons cet après-midi consiste à voir dans quelles conditions nous pouvons mettre en place ce que nous appelons une infrastructure pour la paix. Il s’agit, en concertation avec les acteurs pertinents, d’identifier aussi bien au niveau central ici qu’au niveau des différentes parties du territoire, des citoyens suffisamment intègres et connus comme tels, disposés également à s’investir dans des initiatives de prévention des conflits. », a expliqué M. Waly N’Diaye, conseiller en paix et développement au niveau du Bureau de la Coordinatrice du Système des Nations unies en Guinée.
Il ajoutera que le processus de consultation initié au niveau des trois groupes parlementaires de l’Assemblée nationale ainsi qu’à d’autres niveaux, permettra peut-être de nommer des hommes et des femmes sur qui l’on pourrait compter pour ces initiatives de prévention des conflits. Il citera le Ghana en exemple dans la mise en œuvre de tels projets qui, dans une large mesure, contribuent à prévenir les conflits.
Justin Morel Junior, homme de culture et ancien ministre de la Communication, est le conseiller technique dudit projet qui sera mis en œuvre dans les quatre régions naturelles que compte la Guinée (Basse Guinée, Moyenne Guinée, Haute Guinée, Guinée Forestière). Dans sa communication, il a émis le souhait de voir la paix devenir le langage de tous les Guinéens. Il annoncera par ailleurs des activités à mener dans le cadre de ce projet plutôt salutaire pour la nation tout entière. Parmi ces activités, l’on peut citer entre autres : des consultations populaires, des forums, des ateliers de formation en technique de médiation. Une première mission devrait être sur le terrain à partir du 16 septembre.
Le ministre Bouréma Condé, pour sa part, s’est dit très heureux par rapport à cette bonne initiative prise par le Système des Nations unies en Guinée. Il a également salué le choix porté sur son compatriote, M. Justin Morel Junior, un homme de culture et de paix qui n’est plus à présenter dans le pays. Après avoir fait des observations pertinentes et insisté sur l’impérieuse nécessité de préserver la paix, monsieur le ministre dira, au nom du chef de l’Etat et de son Premier ministre, que son département reste entièrement à la disposition des initiateurs de ce projet dont l’intérêt pour le peuple de Guinée n’est plus à démontrer.
Service Communication du MATD

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER