Le quotidien de Tibou Kamara au ministère de l'Industrie et des PME

Le quotidien de Tibou Kamara au ministère de l'Industrie et des PME
0 commentaires, 12 - 9 - 2018, by admin

Par Tierno Yimbering Diallo
Etre un homme d'action plutôt qu'un homme de discours creux, stériles et improductifs: tel semble être la ligne de conduite, la philosophie du ministre d'Etat, ministre de l'Industrie et des PME, conseiller personnel du chef de l'Etat.
Très discret depuis sa nomination aux commandes de ce département stratégique, Tibou Kamara s'escrime pour autant, au quotidien, à laisser une trace indébile, positive, dans les annales du ministère de l'Industrie et des PME, a constaté nouvelledeguinee.com.
Autant il est discret, loin des objectifs des caméras, des crépitements des flashs des portables, autant l'ancien journaliste est obsédé par la réussite, sans condition, de sa nouvelle mission: celle qui consiste à faire renaître de ses cendres l'industrie guinéenne. Conscient de l'énorme tâche qui est la sienne, Tibou Kamara estime que l'heure est, pour le moment, exclusivement au travail. Et non au bavardage.
"Nous sommes en train de nous atteler à viabiliser et sécuriser les zones industrielles. Nous voulons mettre en place un fonds de soutien aux industries et aux PME pour favoriser la création d'entreprises et d"emploi, entrepreunariat jeune et féminin. Le bien fait beaucoup de bruit. mais, le bruit ne fait pas beaucoup de bien. Je suis en train de travailler dans le silence, dans le secret du ministère, avec des cadres dévoués, professionnels, engagés pour leur pays. Le bilan, le moment venu, on en parlera", explique-t-il sur les ondes d'une radio privée de Conakry.

Par les temps qui courent, la Guinée dispose de très peu d'industries dignes de ce nom. Tibou Kamara a, entre autres, comme défi, la relance et la dynamisation de l'industrie au pays de Alpha Condé. Une mission impossible face à un jeune quadra, pétri de talents, " intemporel" commis de l'Etat, aux missions impossibles.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER