Procès Feguifoot - Salif " Super V": les accusés à la barre

Procès Feguifoot - Salif
0 commentaires, 27 - 9 - 2018, by admin

Le procès opposant la Féguifoot aux sieurs Salif Camara alias ‘’Super V’’, Ibrahima Blasco Barry et Aboubacar Morthon Soumah, respectivement anciens président, Secrétaire Général et Comptable de la Fédération guinéenne de football, concernant le détournement de la bagatelle de vingt huit milliards de Francs Guinéens 28.000.000.000 Fg) a démarré ce mercredi 26 septembre 2018 au Tribunal de Première Instance de
Kaloum.
A l’entame du procès, la présidente du Tribunal, madame Hadja Marima Doumbouya a invité les accusés Salif Camara ‘’Super V’’, Ibrahima Blasco Barry et Aboubacar Morthon Soumah) de décliner leurs
identités. Avant que le collège d’avocats de la défense ne parle de l’incompétence des tribunaux ordinaires de juger ce
dossier. <
Pour lui, cette affaire ne doit pas être jugé par les tribunaux ordinaires.
Pour sa part, Maître Koundiano, l’avocat de la partie civile a donné des exemples sur le cas de Steff Blater et Michel Platini, tous anciens dirigeants du football international jugé par les tribunaux Suisse et Américain.« Quand mes confrères affirment Madame la
Présidente que votre tribunal est incompétent, je m’insurge contre cette déclaration. Nous avions vu les dirigeants de la FIFA, épinglés dans les dossiers de corruption jugé par les juridictions nationales de Suisse et des États-Unis d’Amérique. Mr Salif Camara ‘’Super
V’’ n’a pas de respect pour les juridictions guinéennes, c’est pourquoi, il a quitté la Guinée. Il a reçu deux convocations des officiers de la Police Judiciaire et du juge d’instruction. Mais, il n’a pas daigné répondre à ces convocations. Madame la Présidente qu’il vous plaise de passer au peigne fin ce dossier pour que la Féguifoot puisse entrer en possession de la subvention que la FIFA alloue à chaque association nationale. Je
vous informe que l’instance dirigeante du football mondiale est ferme, tant que ce dossier de corruption n’a pas trouvé son issue, la Guinée ne peut pas recevoir
de l’argent de la part de la FIFA. C’est pourquoi je vous demande humblement de dire le droit rien que le droit
dans ce dossier », dira Maître Koundiano.
Le ministère public, représenté par le Procureur de la République, Lansana Sangaré, dira que les avocats de la défense ne sont pas imprégnés de ce dossier. Pire, Salif Camara ‘’Super V’’ n’a pas répondu à la convocation du juge d’instruction. Après les débats, Madame la présidente du Tribunal a renvoyé ces assises pour le 7 novembre prochain.
A noter que les membres de la Fédération guinéenne de football ont brillé de leur absence à ce procès, exception faite du 3ème vice-président de ladite institution et président de la Ligue Guinéenne de Football Amateur même étant venu en retard. Depuis l’ouverture de ce dossier, l’administrateur de la Féguifoot, le secrétaire général, colonel Maurice Akoi Koivogui est toujours présent au tribunal.

Feguifoot

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER