Pourquoi tant d'acharnement sur Cellou Dalein Diallo? ( Signé A. Diouldé Diallo )

Pourquoi tant d'acharnement sur Cellou Dalein Diallo? ( Signé A. Diouldé Diallo )
0 commentaires, 23 - 5 - 2017, by admin

Par Amadou Diouldé Diallo à Lyon ( France )
La question merite bien d'être posée tant dans l'histoire politique de la Guinée, en tout cas à ma connaissance, jamais un leader de parti n'avait fait l'objet d'acharnement, voire même de mépris et de haine comme Cellou Dalein Diallo. D'abord, de la part de ses frères de région, ceux du Fouta Djallon, dont certains, en demeurant dans les règles sociologiques de la communauté, ne peuvent même pas passer à côté, à plus forte raison lui adresser la parole.
On ne peut en effet rattacher ceux-là à aucune grande famille du Fouta, même par greffage. Et s'il y en a d'autres qui peuvent revendiquer une certaine ascendance, leur bassesse et leur négation identitaire en font des hommes de seconde zone, de basse extraction. Le seul qui fait fièrement et dignement exception à cette bande de vampires aveuglés par l'argent de Alpha Condé et des honneurs princiers d'un régime aux abois, c'est bien Bah Ousmane, le président de l'UPR, pourtant le plus proche collaborateur de Alpha Condé, parmi les fils du Fouta.
Moi j'ai la réponse. C'est parceque Bah Ousmane est le fils de Elhadj Souleymane, et donc petit fils du grand marabout, Thierno Sanoussy Gongoré. Bah Ousmane et Cellou Dalein Diallo ont donc en commun et en partage cette appartenance à de prestigieuses familles maraboutiques, dont les membres sont des références en matière de respect et de considération du prochain.
Rappelons tout de suite: Cellou Dalein Diallo est issu de la plus grande famille maraboutique du Fouta Djallon, la seule à avoir donné trois Walious, en l'occurrence, Thierno Mamadou Samba Mombéya, fils de Boubacar Tanou, Thierno Sadou Mo Dalein, fils de Ibrahima Bano et Boubacar Poti Lougoudhi, fils de Ousmane Tanou qui sont, avec Karimou Tanou et Saidou Tanou, les cinq garçons issus de l'union entre le Séléyanké, Mama Doulla et la Kaldouyanké Aissata Ngniré, la fille aînée de Karamoko Alpha Mo Labé.
Ces fils du Fouta se sont constitués en bras armés de Alpha Condé pour abattre Cellou Dalein Diallo. Sept ans qu'ils sont dans le bois et à la manoeuvre, leur échec est lamentable au point qu'ils se font remonter tous les jours les bretelles par leur mandataire Alpha Condé qui s'est fixé l'objectif d'en finir avec Cellou Dalein par la force ou par la caresse ou les deux à la fois.
Les stratégies et les tactiques changent tous les jours. Des cadeaux empoisonnés comme cette histoire de chef de file de l'opposition et le budget correspondant, Alpha Condé file à chaque fois du mauvais coton pour anéantir Cellou Dalein Diallo. Sept ans qu'il se dépense sans compter, c'est lui qui a des problèmes de gouvernance politique, de promesses non tenues et qui se découvre aux yeux des Guinéens en affichant publiquement son incapacité à gérer un pays et à maintenir une nation dans ses fondements. Ensuite, il ya toute cette faune de politiciens, dont le niveau de certains est caractéristique de l'analphabétisme, qui font porter leur échec personnel à Cellou Dalein Diallo.
Eux aussi ont rejoint la galaxie condeiste et lui servent de chargés de mission pour en finir avec le président de l'UFDG. Ingrats et vils, ils traînent le déshonneur et des sacs d'argent et des peletons de vachers pour exécuter les ordres du "fama", pensant être dans ses grâces et en faire leur articulation portante pour lui succéder.
Mais, voilà que l'attente devient longue et ils se rendent compte, à leurs dépens, que Alpha Condé cherche plutôt un troisième mandat en violant la constitution. Il tâte le terrain, fait parler des lampistes et se refugie dans le silence et des petites phrases , s'il ne mystifie pas les Guinéens par des voyages et des rencontres, quand ce n'est pas une chaude actualité comme l'arrestation et le déférement de Toumba Diakité à Conakry, pour Alpha Condé, il faut occuper les Guinéens par le sensationnel, l'intoxication et la désinformation pendant qu'il déroule son plan de maintien au pouvoir.
Incontestablement, Cellou Dalein Diallo et l'UFDG constituent le seul contre pouvoir en Guinée. C'est pourquoi, il faut l'abattre à tout prix en utilisant les hommes, les réseaux et les canaux de la perfidie, de la délation et de la destruction. Il ya à se demander vraiment pourquoi d'autres peuvent ils en vouloir à Cellou Dalein Diallo alors que leur région a préféré Alpha Condé, l'adopté de Barô après le refus de Makono, selon Lansana Kouyaté, à eux.
Comme si Cellou Dalein Diallo était à Kourou Kanfuga (kangaba au Mali), en 1236, quand tout le Manding réuni, leur confia le rôle de porte voix et de porte parole de la communauté à travers la charte (manden kalikan) déclinée en 44 articles. Jusque là, Alpha Condé et ses lobbys nationaux et internationaux dont le corrompu François Soudan de Jeune Afrique, ont toujours cherché à présenter Cellou Dalein Diallo comme le chef d'un parti communautaire à essence peule. Malheureusement, le temps a fait son oeuvre. Le mythe et le masque de Alpha Condé sont tombés et la récente tournée de Cellou Dalein Diallo en Guinée Forestière et en Haute Guinée, la puissance des mobilisations compactes, denses et immenses, la reconnaissance de ses actions quand il était ministre et premier ministre de la république, ajoutés à cette polititesse, cette courtoisie, cette humilité et surtout cette prestigieuse descendance maraboutique dont sont très admiratifs nos frères de la Savane, musulmans pieux, pratiquants, hommes d'honneur et de parole, ont indiscutablement dérangé Alpha Condé au point qui a vite fait de faire noyer tout cet éclat d'or par cette saugrenue affaire de 500 millions.
Par exemple, les sages de Doko dans Siguiri, n'ont pas manqué de rappeler à Cellou Dalein, l'acceptation de leur doléance qui consistait à faire changer le tracé de la route Siguiri- Kouremalé pour préserver le cimetière du village.
Le ministre des Travaux Publics de Lansana Conté privilegia le social, loin de son Fouta natal parceque, pour lui, il est fils de toute la Guinée. L'étudiant, qui a fait sa campagne agricole à Norassoba, sera plus tard celui qui va, sous la bienveillante attention du grand général Lansana Conté, désenclaver la Haute Guinée et la Guinée Forestière. Les ponts de Yirikiri de Dielibakoro, de Tinkisso, de Diani, mais aussi de la Fatala l'attestent éloquemment. voilà que Cellou Dalein Diallo brille de mille feux à l'international aussi. Séminaire de l'UFDG à Bruxelles, réception et grande conférence au parlement belge et une brillante élection au poste de vice président de l'Internationale Libérale à Andorre en Espagne. Tout cela est dérangeant et inacceptable pour Alpha Condé et ses lieutenants de tous bords qui se mordent les doigts de n'avoir pu mettre leur plan satanique de discrédit et peut être d'élimination physique, pourquoi pas, de cet encombrant adversaire, non ennemi politique, à la faveur de son retour triomphal de son excellente tournée à l'intérieur du pays.
DIEU, dans sa miséricorde infinie, epargna encore à notre pays une escalade dont personne ne pouvait mesurer les conséquences, il est d'une évidence crue que Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo né sont pas de la même chapelle. Le premier, beaucoup plus de la Place d'Italie à Paris que de Barô à Kouroussa, a vécu et a grandi dans un environnement d'intrigues, de coups bas et de coups fourrés avec pour postulat, la fin qui justifie les moyens. Rien à faire, l'ancien patron de la FENEAF voit tout sous le prisme de la politique, accessible, chaleureux et affectif quand il a besoin de toi, prêt à te sacrifier une fois son objectif atteint.
Le second, descendant de prestigieux et puissants marabouts du Labé, comme Yacine Diallo, le fils de Alpha Bacar Moma, Saifoulaye Diallo, petit neveu de Thierno Aliou Bhoubha N'diyan et petit fils de Thierno Oumar Rafiou de Daralabé, Siradiou Diallo, arrière petit fils de Thierno Aliou Bhoubha N'diyan, Cellou Dalein est un pur produit de l'école guinéenne, grand commis de l'état, économiste chevronné, républicain, vertueux, digne de confiance, démocrate, homme de parolé et de dialogue. C'est un produit estampillé, marque de fabrique déposée du gèneral paysan, président, patriarche Lansana Conté dont le calme la sérénité la discrétion la tolérance et la grande connaissance de la Guinée et de ses populations, en font à mes yeux,le meilleur président de notre pays.
Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo sont donc aux antipodes. A moins d'un miracle,le premier et toute sa légion d'opportunistes, de lampistes, de conseillers connus ou ocultes,de ses porteurs d'eau, de sacs d'argent et d'illusions, de ses bataillons d'hommes à la gâchette facile, n'aura jamais raison du second. Que cela soit dit et écrit.
Amadou Diouldé Diallo, journaliste et historien

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER