D'ici à 2600, la Terre pourrait se transformer en boule de feu

D'ici à 2600, la Terre pourrait se transformer en boule de feu
0 commentaires, 21 - 11 - 2017, by admin

L'astrophysicien a tiré la sonnette d'alarme lors d'une conférence. En raison du réchauffement climatique, la Terre se transformera en boule de feu.
C'est un scénario qui est au cœur d' Interstellar , de Christopher Nolan, sorti en 2014. Dans ce film, une équipe de chercheurs est chargée dans le plus grand secret d'étudier la piste d'un voyage interstellaire et de préparer ainsi l'exil d'une partie de l'espèce humaine vers un monde habitable. Forcés à quitter une Terre au climat devenu trop hostile pour vivre, les protagonistes prennent des risques pour parvenir à découvrir cette oasis galactique qui permettrait à notre humanité de conserver une chance de survie.
L'astrophysicien américain Stephen Hawking, qui a passé sa vie à chercher une théorie physique du tout qui nous permettrait de mieux comprendre l'univers, envisage très sérieusement la possibilité d'un départ forcé. Lors d'une conférence vidéo donnée pendant le Tencent Web Summit de Pékin, le 5 novembre, et relayée par The Sun, il soumet des prédictions très sombres concernant le futur de notre planète. « D'ici à 2600, la Terre va se transformer en une grosse boule de feu. L'humanité doit faire des plans pour quitter la planète, sinon nous risquons l'extermination », a-t-il déclaré. Pour lui, la seule solution sera d' « aller avec courage là où personne n'est allé avant nous »
Des voyages à 20 % de la vitesse de la lumière ?

Le changement climatique, l'explosion de la démographie mondiale et une crise énergétique majeure à venir sont, selon Stephen Hawking, les signes avant-coureurs d'une fin du monde. D'après le scientifique, elle devrait arriver bien plus tôt que ce que l'on pouvait craindre. Il évoque l'année 2600 comme date limite pour avoir déménagé sur une autre planète susceptible d'accueillir la vie. Face à cet avenir incertain, Stephen Hawking ne compte pas rester inactif. Il s'est investi de façon très sérieuse dans le programme Breakthrough Starshot, initié début 2016. Son objectif ? Lancer dans l'espace des milliers de minuscules sondes spatiales. Elles seraient capables d'atteindre une vitesse de 15 000 kilomètres par seconde (20 % de celle de la lumière) et exploreraient les systèmes stellaires les plus proches du nôtre.
Si les humains voyageaient à cette même allure, la plus proche des exoplanètes potentiellement accueillantes pour notre espèce ne serait plus qu'à vingt jours de voyage. Reste à développer la technologie adéquate. Un défi de taille pour l'homme, qui n'a plus posé depuis 1972 le pied sur la Lune, située à « seulement » 400 000 kilomètres de nous.

6MEDIAS

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER