Affaire nouvelle constitution: Alpha Condé va-t-il faire marche arrière ?

Affaire nouvelle constitution: Alpha Condé va-t-il faire marche arrière ?
0 commentaires, 25 - 10 - 2019, by admin

Par Mohamed Camara à Conakry
Malgré la démonstration de force du FNDC dont les manifestations s'enchaînent à Conakry et en province contre un éventuel projet de mise en place de nouvelle constitution, le chef de l' Etat est plus que jamais droit dans ses bottes.
Présent en Russie pour le Sommet Russie-Afrique, le président Alpha Condé n'entend pas, pour le moment, baisser les bras.
Dans une interview qu'il a accordée à nos confrères du journal " Le Monde", le pensionnaire du Palais Sékhoutouréyah semble imperturbable face à la recrudescence des manifestations visant à exiger son départ en décembre 2020. Condé entretient un flou total sur la suite de sa longue carrière politique. Il continue de croire dur comme fer en la légitimité de sa volonté de mettre en place d'une nouvelle Loi Fondamentale en Guinée.
" Je ferai ce que veut le peuple de Guinée", promet Alpha Condé. Et lui de crier au lynchage médiatique et à la chasse aux sorcières: " il peut se passer des choses beaucoup plus graves dans le monde et on ne dit rien. Mais dès que c’est ici on dit : « Ah ! ça, c’est la Guinée", déplore-t-il.
Fidèle à sa rhétorique belliqueuse, le leader Guinéen charge ses adversaires politiques en ces termes: " quand il y a des morts, ça impressionne la communauté internationale. Là, ce sont des tentatives de déstabilisation d’un pouvoir démocratiquement élu. L’opposition a toujours été putschiste et elle se dit que s’il y a des morts, on met ça sur le dos du gouvernement".
Une sortie qui en dit long sur les intentions de " l'ancien opposant historique" qui n'entend pas profiter de sa retraite " dorée" de sitôt.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER