Etats-Unis: les indiens chassent Christophe Colomb d'Amérique : ses statues sont décapitées ou noyées

Etats-Unis: les indiens chassent Christophe Colomb d'Amérique : ses statues sont décapitées ou noyées
0 commentaires, 12 - 6 - 2020, by admin

Christophe Colomb a perdu son orgueil de conquérant. En ce milieu d'année 2020, il découvre une autre Amérique, meurtrie, exaspérée, révoltée contre la trop forte et trop longue suprématie blanche à tous les niveaux de la société. Le meurtre de George Floyd a fait déborder le vase de l'injustice, et dans le sillage des manifestations dénonçant le racisme à l'encontre des Noirs suivent maintenant les protestations des Amérindiens.
Le navigateur et explorateur italien est malmené dans plusieurs villes des Etats-Unis ces jours-ci. Ses statues ont été tour à tour vandalisées : à Boston, dans le Massachusetts, l'une d'entre elles a été décapitée, à Miami, en Floride, une autre a été souillée avec de la peinture rouge, enfin à Richmond, en Virginie, une troisième a été jetée dans un lac.
Plus de "Columbus Day" mais un hommage aux indigènes

Christophe Colomb, qui a longtemps vécu à travers le monde entier sur sa réputation prestigieuse de "découvreur de l'Amérique", est de plus en plus vu sur ce continent comme l'un des premiers instigateurs du génocide des Amérindiens. Pour ces derniers, il est un personnage aussi détesté que les esclavagistes et les généraux sudistes de la guerre de Sécession aux yeux des Américains noirs.
Plusieurs dizaines de villes aux Etats-Unis ont d'ailleurs choisi désormais de ne plus célébrer le "Columbus Day" chaque année en octobre - il avait été décrété jour férié dans tout le pays en 1937 -, mais de le remplacer par une journée d'hommage à tous les peuples indigènes. Il faut noter cependant que ni New York ni Boston, où vivent d'importantes communautés d'origine italienne, n'ont voulu supprimer le jour à la gloire du conquérant natif de Gênes.
Mises en scène de la mort ou de l'humiliation de Christophe Colomb
A Boston, une statue blanche de Christophe Colomb est dressée dans le parc qui porte aussi son nom. Elle avait déjà été dégradée mais cette fois, la figure historique a carrément perdu la tête.
A Miami, la statue de l'explorateur se trouve également dans un parc mais elle a maintenant le visage, la poitrine et les mains couverts de rouge, symbolisant le sang. L'expression "Black Lives Matter" ("Les vies noires comptent") et le nom "George Floyd" ont par ailleurs été inscrits au pied du monument.
A Richmond, Colomb a été renversé par des protestataires grâce à des cordes puis traîné jusqu'à un lac à proximité, dans lequel il a pris un bain forcé.
Euronews

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER