Déguerpissement, trafic de drogue... un proche de Cellou Dalein vilipende Alpha Condé ( Interview du docteur Alpha Amadou Diallo )

Déguerpissement, trafic de drogue... un proche de Cellou Dalein vilipende Alpha Condé ( Interview du docteur Alpha Amadou Diallo )
0 commentaires, 23 - 2 - 2021, by admin

Ancien compagnon de lutte du président de la république, en France, et dans d'autres pays du Vieux Continent, le fils de l'ancien président de l' Assemblée nationale n'en finit pas de dire tout le mal qu'il pense de Alpha Condé.
Dans cette interview accordée à votre journal en ligne, Nouvelledeguinee.com, docteur Alpha Amadou Diallo, très proche de Cellou Dalein Diallo, confirme, une fois encore, qu'il ne porte plus le chef de l' Etat dans son coeur.
Le fils du patriarche de Koûroû ne mache pas ses mots à l'égard du locataire de Sékhoutouréyah qu'il accuse, sans hésiter", d'avoir changé la Guinée en pire. Bonne lecture !
Nouvelledeguinee.com: bonjour docteur. Depuis quelques jours, l'on assiste à une nouvelle opération de déguerpissement pour récupérer les voies publiques dans la capitale Conakry. Qu'en pensez-vous ?
Docteur Alpha Amadou Diallo : c'est pas surprenant. Le "gouverné autrement" de Monsieur Alpha Condé ( emprunt du slogan de campagne de 2015 du Président Cellou Dalein) , apparaît être une entreprise macabre. Le dictateur n'ayant rien à proposer après son hold-up électoral dans une ambiance de guerre totale livrée au peuple de Guinée ( guerre qu'il a déclaré dans son meeting à Kankan), maintenant il occupe la population en procédant à des arrestations de masse , en détruisant les habitations , en démolissant les infrastructures routières , en fermant les frontières , en rendant difficile l'accès au port. Avec l'aide des Turcs, il fixe des tarifs portuaires exorbitants pour le traitement du trafic de marchandises. Ce qui rend la vie plus difficile à la population. C'est fidèle à ce qu'il a dit quelques années plutôt: "j'ai pris la Guinée là où Sékou Touré l'a laissé ". Maintenant il va abandonner la Guinée là où Sékou Touré l'a laissée, avec une population exsangue, dépossédée de tout.
Ailleurs, si ce déguerpissement ne tenait qu'à l'emprise de la chaussée. Mais il se trouve que les quartiers de Kipé, Dimès, Kaporo.....n'ont rien à voir avec les emprises sur la chaussée , de l'épuration ethnique dans cette zone. Il vient à la destruction massive. A la clé: des familles entières sans abris, sans ressources..... Quel sera le ressenti des enfants de ces foyers détruits ? Même à la suite de catastrophes naturelles ( tempête , inondations , tremblement de terre.....) , ces gamins , ces mères de famille méritent un accompagnement , au plus un soutien psychologique. Qu'adviendrait de ces enfants Guinéens , si la misère , la descolarisation ne les emporte pas avant de devenir adultes ? La meilleure arme pour un tyran de compromettre l'avenir d'un pays, c'est de détruire la famille. Monsieur Alpha Condé est en phase de réussir son rêve de toujours, disposer de la Guinée.
Nouvelledeguinee.com: docteur, avez vous des nouvelles de certains détenus politiques comme Chérif Bah ?
Docteur Alpha Amadou Diallo : je n'ai de nouvelles que par la voie des avocats via la presse écrite et en ligne. Je salue le retrait de la défense du fait de la non justice en Guinée. Le silence des otages est une réalité face à une mascarade de justice, à la seule volonté de Monsieur Alpha Condé.
Par contre, si le dictateur rêve de monnayer ses otages contre une reconnaissance quelconque de notre part, il se trompe. Le président Cellou Dalein Diallo, dans ce noble combat, dispose du soutien du peuple de Guinée en entier. Le dictateur peut, à présent, kidnapper qui il veut et quand il veut. Cela n'entame pas notre volonté de récupérer notre victoire acquise le 18 octobre 2020.
Nouvelledeguinee.com: sous le slogan " gouverner autrement", Alpha Condé entend sonner la fin de la récréation. Il a fait des visites surprises dans certains départements ministériels... Etes vous séduit par le locataire de Sékhoutoyréyah ?
Docteur Alpha Amadou Diallo : monsieur Alpha Condé n'a jamais été tribun. Il rêve de devenir Nelson Mandela , à l'image d'un enfant qui rêve de jouer le pilote d'avion , le médecin , le maître d'école.....
Aujourd'hui il s'est forgé une carrière de dictateur. Et ça lui a bien réussi. Il peut se promener à travers le monde, c'est le tyran qu'on verra. Il le sait d'ailleurs plus qu'un autre.
La fin de la récréation qu'il a lancée au lendemain du forcing électoral n'est que de la marmelade de mauvais goût dont il est le marquis . Avec ce dictateur, il n'y a jamais eu de travail. Son seul travail, c'est de fabriquer des complots, créer des zones de conflits et de tensions. Sa récréation, c'est d'occuper la population à voir, désabusée, leur habitation réduite en poussière.
Occuper les médias à venir confisquer les postes téléviseurs dans les ministères ,ne fera pas travailler la fonction publique, dès lors qu'il n'y a pas de travail. Logiquement, même s' il y a du travail et des travailleurs dans les ministères , combien sont postés ? On a vu, avec l'administration de ce tyran , deux ministres pour un bureau qui sont venus aux mains . Encore mieux, et si tous les fonctionnaires étaient disponibles pour être ponctuel à leur travail, où sont nos routes ? Nos transports en commun? Ce nonagénaire n'a jamais rien réussi dans la clarté. Il amuse la galerie dans son imaginaire solitaire. Il force le respect dans cet état. Mais la fin justifie les moyens.
Nouvelledeguinee.com: l'on a comme l'impression que la communauté internationale ignore la Guinée avec ses problèmes...
Docteur Alpha Amadou Diallo : à ce jour, l'occident s'occupe plus de la pandémie du siècle due à la Covid19. À cela s'ajoute une pandémie locale à virus Ebola au sud de la Guinée . Dans les deux cas, la communauté internationale se mobilise. Selon la charte des nations unies, même avec sanguinaire à la tête du pays .
Pour ce qui est de la politique nationale, à l'image du coup d'Etat opéré en Birmanie, en Guinée, toutes les élections organisées par Monsieur Alpha Condé en 2020 ont été condamnées par les occidentaux . Le reste demeure du protocole. Cela n'aide pas à se développer . Aujourd'hui, l'étude pour adopter des sanctions ciblées au niveau européen, voire des nations unies, sont à l'étude à l'encontre des dignitaires de la dictature. Cela, c'est pour éviter une sanction globale sur la population, qui va impacter son niveau déjà éprouvant. Les choses vont aller vite très prochainement.
Nouvelledeguinee.com : ce qui occupe l'opinion publique en Guinée, c'est le narcotrafic ? Quel sentiment avez-vous ?
Docteur Alpha Amadou Diallo: je ne suis pas surpris. La déliquescence de l'Etat, comme l'a appelé le premier ministre Sidia Touré " l'Etat néant " , a transformé notre pays en plate forme du trafic de drogue. C'est plus que grave.
Ce qui est inquiétant, c'est quand les Forces de Défense et de Sécurité, qui tuent, violent, détruisent des familles, au nom du maintien de l'ordre, de la sécurité publique, prétendent exercer les pouvoirs régaliens de l'Etat, cependant ils sont chargés dans cette histoire rocambolesque de trafic de drogue. C'est ce que j'ai toujours appelé forces terroristes au service d'une voyoucratie, pas plus pas moins. C'est le signe d'une fin de règne. Il y a à espérer que justice sera faite.
Nouvelledeguinee.com : Une frange du FNDC, vient de débarquer Abdourahmane Sano, qu'en dites vous ?
Docteur Alpha Amadou Diallo : c'est naturel chez le dictateur Alpha Condé. I est belliqueux et versatile . Il est performant dans sa démarche permanente de déstabiliser les fils du pays. C'est des trublions fabriqués par Monsieur Alpha Condé , jusqu'à preuve du contraire.
Néanmoins la reconstruction du FNDC est une nécessité , ou du moins quelque chose du genre. À la base , cette branche émérite de la société civile guinéenne , associant les parties politiques et les syndicats , doit avoir plus qu'un règlement intérieur , mais plutôt un conseil politique avec des critères à l'intégration imprescriptible , permettant aux membres et responsables de disposer de contrats avec le peuple de Guinée.
. Ces autres quatuors du FNDC version Alpha Condé, ont le toupet d'écarter mon ami Abdourahmane Sano qui a fait ses preuves à l'image des premiers ministres Lansana Kouyaté , SidiaTouré , du président Cellou Dalein Diallo , et Maître Kabélé Camara ...... Après l'agitation du moment de ces virtuels FNDC, Où sont les membres de cette version FNDC qui prennent des décisions aussi farfelues ? C'est un conglomérat mort né à l'image de toutes les initiatives mortifères de Monsieur Alpha Condé.
Nouvelledeguinee.com: que dites vous de la visite du président Sierra Léonais à Conakry ?
Docteur Alpha Amadou Diallo : la Sierra Léone est un pays qui a eu une décennie de guerre civile. On a entendu Amadou Damaro Camara affirmer, haut fort, dans une assemblée populaire de Konianké en banlieue de Conakry , qu'ils savent faire la guerre et qu'ils ont fait la guerre en Sierra Léone et au Libéria. Aujourd'hui, ce monsieur est le deuxième personnage de cette dictature, avec un tyran qui dispose d'un pays . Depuis 1970, Alpha Condé est condamné, même si c'est à tort, dans les agressions du 22 novembre 1970, de 2000 , et encore, aujourd'hui, dans l'affaire des crimes du 28 septembre qui restent non jugés sous sa dictature. Tout cela est troublant aux yeux de nos voisins et du peuple de Guinée. Le président Sierra Léonais a mieux fait de prévenir, plutôt que de guerrir. Le système sécuritaire que le tyran réclame à corps et à cri, n'est que diversion. Aucun Etat africain ne viendra déstabiliser un pays frère. La gestion des armes incombe aux États et non à un groupe ou organisations.
La réglementation internationale veille dessus pour la sécurité de toute la planète. Monsieur Alpha Condé est un rétrograde. Ce tyran se croit encore aux années 1970, avec gouvernance délétère sur fond d'amalgame de complots permanents. La fermeture des frontières est obsolète. Cette démarche n'est plus de mise. Les mentalités ont évolué avec des technologies avancées . Sortons des ténèbres.
Nouvelledeguinee.com : Votre mot de la fin ?
Docteur Alpha Amadou Diallo : au vaillant peuple de Guinée de rester fort et unie. Cette tyrannie ne concerne pas une ethnie, elle est notre mal commun. Allons à N'zérékoré, à Mamou, à Siguiri, à Boké, à Telimélé, la route est commune. Nos hôpitaux, nos écoles, le vivre ensemble est bien possible dans l'harmonie et la concorde. A condition de se débarrasser définitivement de ce système avilissant.
Propos recueillis par Hamballi

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER