Chine : ils kidnappent un handicapé, l'enferment dans un cercueil et le font incinérer à la place de leur proche défunt

Chine : ils kidnappent un handicapé, l'enferment dans un cercueil et le font incinérer à la place de leur proche défunt
0 commentaires, 14 - 4 - 2021, by admin

La famille qui a commandité cet incroyable enlèvement souhaitait enterrer l'un de ses membres récemment décédé, ce qui est interdit dans certaines régions de Chine.
L'histoire n'en finit plus de faire scandale dans le pays le plus peuplé du monde. En mars 2017 dans la province de Guangdong (Chine), un homme âgé de 36 ans souffrant d'un handicap mental avait été enlevé, enivré, enfermé dans un cercueil et finalement incinéré vivant, après un échange avec le cercueil contenant la dépouille d'une autre personne, avec laquelle il n'avait rien à voir.
À l'origine de ce crime révoltant, la riche famille du défunt souhaitait que celui-ci soit enterré, ce qui est strictement interdit dans cette région depuis une loi édictée en 1956 par le fondateur de la République Populaire de Chine, Mao Zedong. Le clan a donc manigancé le remplacement du cercueil de leur proche par celui d'un parfait inconnu.
La victime souffrait du syndrome de Down
Comme le relate le Daily Star, la famille en question a eu recours à un tueur à gages pour trouver et enlever l'infortuné qui serait amené à prendre la place du défunt. L'homme de main s'est mis en action le 1er mars 2017, en enlevant un homme âgé de 36 ans du nom de Lin Shaoren. Souffrant du syndrome de Down (autre nom de la trisomie 21), ce dernier n'a logiquement pas été en mesure de lui résister.
Le tueur à gages a ensuite fait boire une grande quantité d'alcool à sa victime, qui a fini par perdre connaissance. Le professionnel a alors pu passer à la phase suivante du plan : il a placé Lin Shaoren dans un cercueil récupéré préalablement, qu'il a ensuite scellé "avec quatre clous en acier", précise le Daily Star.
Le tueur à gages condamné à mort
Ne restait plus qu'à effectuer l'échange avec l'autre cercueil, ce qui fut fait deux jours plus tard, juste avant son transfert vers le crématorium. Dans la foulée, le pauvre Lin Shaoren fut donc incinéré vivant, pendant que la famille qui avait commandité l'échange récupérait la dépouille de son proche et organisait secrètement son enterrement.
Plus de deux ans après les faits, cependant, l'odieuse machination a été découverte par des policiers qui enquêtaient sur la disparition de Lin Shaoren. Mis sur la piste du tueur à gages par des images de vidéo-surveillance, les enquêteurs ont fini par arrêter ce dernier, qui a depuis été condamné à mort (une décision récemment validée en appel). L'histoire ne dit pas, en revanche, si la famille qui l'avait engagé est elle aussi poursuivie par la justice.
Yahoo Actualités

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER