Ligue 1 Salam: encore vainqueur de Kaloum ( 1 - 0 ), encore un classico pour le Horoya AC !

Ligue 1 Salam: encore vainqueur de Kaloum ( 1 - 0 ), encore un classico pour le Horoya AC !
0 commentaires, 3 - 5 - 2021, by admin

Comme convenu et souhaité par tous les acteurs du Horoya AC , les Matamkas ont fait l’essentiel, dimanche soir, face aux Kaloumistes , en remportant le classico aller sur le plus petit des scores (1-0). Un but signé Morlaye Sylla, le natif de Kaloum, qui puni toute une commune…
Dès le coup d’envoi, le Horoya AC domine la partie avec quelques situations intéressantes. Ainsi Yakhouba Gnagna BARRY prend à contrepied toute la défense sur une passe de Boniface HABA, mais malheureusement il ouvre trop son pied et voit son ballon passé juste à côté (7e).
Le Horoya AC domine, mais l’ASK résiste. La preuve : sur un coup de pied décomposé, Mohamed Lamine Soumah trouve Abdoulaye Condé lequel envoie un tir sorti du bout de la main par Moussa Camara33e). Heureusement pour les Matamkas, leur portier veillait au grain.
La réponse ne tardait pas puisque Morlaye Sylla concluant une belle action dans la surface, reprenait un ballon anodin qui trompait toute la défense, mais passait légèrement à côté des buts de Mohamed Richard Camara. Le Horoya AC multipliait de belles actions, mais le score restait bloqué (0-0).
Au retour des vestiaires, le HAC maitrisait bien l’entame, avec de très belles combinaisons, comme lorsque Morlaye Sylla lançait Ocansey Mandela, mais le capitaine était repris in extrémis par Aboubacar SYLLA. Les Kaloumistes répondaient par Amadou Sadjo Diallo servi par Mohamed Lamine Soumah , mais Ibrahima Aminata Condé dégageait le ballon en corner ( 57e).
Confirmation à la 65e lorsque Mohamed Lamine Soumah, bien placé derrière Khadim Diaw, tentait de lober Moussa Camara, mais son ballon heurtait le poteau sous le regard désolé de tous les supporters de Kaloum. Ces 10 minutes ont été vraiment très importantes quant à l’issue de ce classico.
Après une combinaison partie de Ibrahima Sory Doumbouya relayé par Enock Atta AGyei, le joli chef d’œuvre de Morlaye SYLLA offrait la victoire au champion en titre (78e).

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER