Téléphonie/suppression des bonus : l’Union des consommateurs s’indigne

Téléphonie/suppression des bonus : l’Union des consommateurs s’indigne
0 commentaires, 26 - 7 - 2021, by admin

Ces dernières heures, les opérateurs téléphoniques Orange et MTN ont annoncé la suppression des bonus qu’ils accordaient jusque-là à leurs abonnés. Cette décision fait suite à la récente mise en application de l’arrêté relatif à la nouvelle redevance d’interconnexion sur le trafic intra-réseau à raison de 20F par minutes.
L’Union pour la défense des consommateurs de Guinée monte au créneau et demande à l’Etat de prendre des dispositions pour ne pas priver les Guinéens des bonus qui sont des avantages commerciaux. « On ne peut pas comprendre que le gouvernement taxe ce qui est gratuit », a regretté M’Bany Sidibé, président de l’Union pour la Défense des Consommateurs. Il ne cache pas son amertume. «Nous venons d’assister en 24h, la publication des communiqués de certains opérateurs de téléphonie qui annoncent la suppression des bonus. C’est un sentiment de tristesse à notre niveau dans la mesure où ils nous ont habitués à cela, bien que ce soit gratuit. Ce sont des avantages commerciaux qu’ils donnaient aux consommateurs, et c’est vraiment compliqué. Ce que nous demandons au niveau de l’opérateur de régulation ARPT (Agence de Régulation des Postes et télécommunication), c’est de tout mettre en œuvre pour faire respecter les cahiers de charge sur les conventions de concession existantes et les dispositions relatives à la facturation. Dans la plupart des pays aujourd’hui, ils ont modernisé la facturation. Nous, nous battons pour que la facturation soit moderne et que les opérateurs facturent les Guinéens de la même manière qu’ils facturent les consommateurs français et les autres pays où ils se trouvent. Nous voulons que le ministre des Postes et Télécommunication, conformément à son arrêté, s’il se trouve que les bonus sont facturés par la redevance, qu’il essaie de délimiter l’assiette fiscale. On ne peut pas comprendre que lorsqu’un opérateur vous donne ce qui est gratuit, que cela soit facturé par l’Etat. De notre côté, nous allons tout mettre en œuvre pour que le ministre essaye de délimiter l’article sur cela. C’est-à-dire quelles sont les parties de l’appel qui doivent être taxées, qui doivent être concernées par la redevance. Et si tel n’est pas le cas, il faudrait qu’ils nous disent et essayent de déterminer les champs d’application de la redevance et les personnes imposables».
M’Bany Sangaré dit tout mettre en œuvre pour amener l’Etat à faire en sorte que les bonus ne soient pas taxés et que les consommateurs puissent jouir de cet avantage qu’ils ont toujours bénéficié de la part des opérateurs de téléphonie. «Nous avons déjà commencé à rencontrer les services compétents et dans les jours à venir, nous allons rendre public notre position. Comment peut-on comprendre qu’en quelques heures seulement, les opérateurs ne font que faire des communiqués. Pour Orange par exemple, ce n’est que le jeudi soir qu’elle a publié son communiqué annonçant la suppression des bonus, alors que c’est le vendredi que de nombreux consommateurs achètent des crédits pour bénéficier de ce cadeau afin d’appeler leurs proches. Le lendemain, MTN diffuse son communiqué pour annoncer la même chose. C’est dommage !»
Les effets du 3è mandat ne sont prêts à finir d’emmerder le populo. Covid-19 aidant, le gouvernement en quête de sous après avoir vidé les caisses de l’Etat pour financer les sélections légis-tardives et pestilentielle de 2020, a tous les arguments.
La rédaction avec lelynx.net

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER