Le fils du vieux Biro, Alpha Amadou Diallo, parle de la chute de Alpha Condé: " il faut saluer le courage de Doumbouya" ( Interview )

Le fils du vieux Biro, Alpha Amadou Diallo, parle de la chute de Alpha Condé:
0 commentaires, 16 - 9 - 2021, by admin

Personnage influent et emblématique dans l'entourage immédiat du leader de l' Union des Forces Démocratiques de Guinée, le fils du vieux Biro, ancien président de l' Assemblée nationale, n'a jamais cessé de crier au loup dans le but de dénoncer les dérives du régime de Alpha Condé, déposé, début septembre, par les Forces Spéciales.
Aussi véhément que virulent et offensif envers l'ancien régime, le docteur Alpha Amadou Diallo s'exprime, pour la première fois, sur le Coup d' Etat du 05 septembre dernier. Occasion pour lui, encore, toujours encore, de passer un savon mémorable à Alpha Condé et sa bande. Mais aussi de rappeler l'amitié légendaire, de toujours, qui le lie à l'ancien premier ministre, l'ancien fonctionnaire international, Kabinè Komara. Lisez cette interview !
Nouvelledeguinee.com: Alpha Condé n'est plus président de la République de Guinée depuis le 05 septembre dernier, date à laquelle il a été renversé, contre toute attente, par Mamady Doumbouya. Votre réaction ?
Docteur Alpha Alpha Amadou Diallo : ce fut une étape majeure dans l'évolution de notre pays le 5 Septembre 2021. Le colonel légionnaire, Mamady Doumbouya , à l'image du colonel Lansana Conté et ses pairs le 3 Avril 1984 , ont sauvé la Guinée d'une désintégration fatale. La providence.
La soif du pouvoir , la délétère ambition démesurée de Alpha Condé et de son entourage , le tout couronné par la boulimie maléfique de Mamady Diané pour le remplacer a fait jouer à ce dernier exactement le rôle échu par le criminel Ismaël Touré quelques années plutôt auprès de son tyran de frère Sékou Touré.
La chute honteuse de Alpha Condé, avec une silhouette de débraillé, était inévitable. Il faut saluer le courage du colonel Doumbouya et de ses pairs. Vu, bien entendu, le risque qu'ils ont pris face à un Mohamed Diané, assoiffé de sang , d'argent et de pouvoir, qui a vite annoncé, le jour même, avoir repoussé les assaillants.
Or, il ne s'agissait point d'assaillants , ni de coup d'Etat, ni de putsch, mais d'assaut pour libérer le peuple de Guinée tout entier. Les putschistes, c'est Alpha Condé et son clan de prédateurs. Ils ont mis main basse sur la Guinée et son peuple. L'espoir est permis. Tout comme cet autre rendez-vous du 3 Avril 1984 , il est facile de finir avec une bande, mais pas avec un système qui nous gère de l 'indépendance à nos jours, de père en fils, et maintenant les petits enfants . ...
Nouvelledeguinee.com: quel message avez-vous à donner aux nouveaux maîtres du pays et à la classe politique ?
À vrai dire, j'ai pas de message particulier à donner à nos soldats libérateurs. Le schéma directeur que le pouvoir central a déroulé depuis le 5 Septembre fait l'unanimité des Guinéens. Par contre, je me permets de rajouter quelques idées:
Pour la gestion du sort du dictateur et de ses subalternes, comme l'a annoncé le colonel Doumbouya, dans sa première déclaration , je cite "la justice sera notre boussole ", j'appelle à ce qu'il instruise la justice guinéenne de mener des enquêtes pour les crimes humains , économiques et politiques commis par la bande de Alpha Condé. Des investigations qui pourraient déboucher sur leur inculpation et leur jugement D'une pierre on fera deux coups. Ce sera un procès emblématique qui jugera, et le système mafieux guinéen, et celui de la CEDEAO. Au terme de ce procès Ouest Africain , le "plus jamais ça"sera une réalité pour les Guinéens et tous Africains dans leur ensemble .
En attendant ce processus, c'est de mettre ces flibustiers à l'abri. Les regrouper à un endroit hautement sécurisé. À défaut, les moyens dont ils disposent serviront à se venger du Colonel Mamady Doumbouya , de ses pairs et du peuple de Guinée qui a exprimé sa joie d'être libéré par ses fils.
Je suggère aussi de mettre à l'épreuve les partis politiques, société civile, syndicats .... Afin de désigner des acteurs de l'exécutif et du consultatif , en fixant le profil des acteurs : Technocrates, juristes, sociologues...., L'armée aura pour rôle de contrôler l'évolution de la transition, dont les termes sont acceptés de tous.
Écarter nos coordinations ethnicistes , nos imams à 4x4, qui n'ont pas entendu la détresse de nos populations quand le clan opérait tous les crimes. Dissoudre les ligues islamiques dans leurs formes actuelles, ils sont des fonctionnaires et des dignitaires du régime défunt.
Confondre la multitude de partis politiques, en trois partis politiques : Deux entre libéraux: gauche et un parti écologique (si besoin) , ça répond aux trois tendances politiques de l'humanité aujourd'hui. Cela absout la nature ethniciste de nos partis politiques , de l'État et des institutions de la République. Il vaut mieux avoir très peu de partis avec une démocratie efficace , que de multiples partis ethniques sans la démocratie , qui ont fait le bonheur du dictateur Alpha Condé.
La limitation de mandat à deux quinquennat est une nécessité vitale , des institutions fortes et indépendantes est assurance pour le peuple de Guinée . Nos soldats libérateurs doivent avoir un statut de notable à vie et bien rémunéré. Ce statut sera voté par le futur parlement .
Élever, au statut de héros nationaux, toutes les filles, tous les fils du pays, tués par nos dictateurs et tous nos dictateurs. Sans oublier Kélefa Sall , mort pour la défense de la constitution, comme tant d'autres fils du pays.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER