Paris: l'ambassadeur Amara Camara devient le vice-président du Conseil Exécutif de l' Unesco

Paris: l'ambassadeur Amara Camara devient le vice-président du Conseil Exécutif de l' Unesco
0 commentaires, 29 - 11 - 2021, by admin

Par Mamadou Saliou Diallo
Décidément, l'histoire retiendra, sans doute, que la toute première victoire diplomatique de la Guinée, version CNRD, est signée à Paris, au siège de l' Organisation des Nations Unies pour l' Education, la Science et la Culture.
Et pour cause: depuis le vendredi 26 novembre 2021, c'est un illustre fils de la Guinée qui occupe le poste de vice-président du Conseil Exécutif de l' Unesco. Dans la foulée de la célébration en grande pompe du 75e anniversaire de la création de cette institution majeure des Nations Unies, l'ambassadeur de la Guinée en France, Amara Camara, a été élu, haut la main, avec brio, au poste, hyper-convoité, de vice-président du Conseil Exécutif de l' Unesco.
Une bonne nouvelle, sans doute, pour Conakry, une fierté, assurément, pour le CNRD et le président de la République, président de la Transition, l' homme du 05 septembre, le colonel Mamady Doumbouya. Une victoire diplomatique qui signe, en quelque sorte, le retour de notre pays au devant de la scène.
Le Conseil exécutif de l' Unesco, dont notre compatriote, l'ambassadeur Amara Camara, gère la vice-présidence, est, en quelque sorte, le conseil d’administration de l’UNESCO. Il prépare le travail de la Conférence générale et veille à ce que ses décisions soient bien exécutées.
Élu par la Conférence générale, le choix du Guinéen Amara Camara et de ses collègues, a été l’objet d’arbitrages complexes pour atteindre un équilibre entre les régions du monde, reflet de l’universalité de l’Organisation.
L'ambassadeur de la Guinée en France, Amara Camara, est élu pour un mandat de deux ans. Deux ans pour une nouvelle aventure au sommet de l' Organisation des Nations Unies pour l' Education, la Science et la Culture. Deux longues années pour prendre le relais de ces illustres Africains comme le Burkinabé, Joseph Ki Zerbo, le Sénégalais, Cheikh Anta Diop ou encore le Malien, Amadou Hampaté Bâ, qui ont laissé leurs traces au 7 Place de Fontenoy, en plein coeur du 7e arrondissement de Paris.
Bon vent à Amara Camara. L'autre " héros" du célèbre roman " Safrin ou le Duel du Fouet".

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER