La veuve d’un soldat américain déployé en Allemagne en 1945 reçoit une lettre de lui 76 ans plus tard

La veuve d’un soldat américain déployé en Allemagne en 1945 reçoit une lettre de lui 76 ans plus tard
0 commentaires, 14 - 1 - 2022, by admin

Angelina Gonsalves a reçu le mois dernier un courrier inattendu. Une lettre que son défunt mari a envoyée 76 ans plus tôt, lorsqu’il était déployé à l’étranger pendant la Seconde Guerre mondiale.
Le soldat, âgé de 22 ans à l’époque, avait été envoyé en Allemagne. Dans cette missive, John Gonsalves écrit à sa mère pour prendre des nouvelles de sa famille, et faire savoir qu’il pensait bientôt rentrer dans le Massachusetts (États-Unis), raconte CNN. La lettre, datée du 6 décembre 1945 – écrite plusieurs mois après la fin de la Seconde Guerre mondiale – ne parviendra jamais chez sa mère.
Mais 76 ans et trois jours plus tard, le courrier a été livré par l’USPS (le service postal américain) à sa veuve. « J’ai pu le lire et c’était merveilleux », a déclaré mercredi la femme de John, qui vit dans le Massachusetts. « Il est en très bon état, je n’en reviens pas. » Il y parle de la nourriture « mauvaise » et de la météo maussade à Bad Orb, où il ne voit le soleil qu’une demi-journée par mois.
Angelina et John ne se connaissaient pas encore lorsqu’il a écrit cette lettre. Le couple s’est marié en 1953 et a eu cinq fils. En 2015, John est décédé à l’âge de 92 ans. « C’était un bonheur de voir son visage s’illuminer en lisant ses mots, a déclaré à CNN Brian Gonsalves, l’un des enfants d’Angelina et John. C’est quelque chose qu’elle conservera maintenant. » Les employés postaux ont joué les détectives Mais où était donc passée cette lettre pendant 76 ans ?
Le flou règne, mais selon la note d’USPS jointe au courrier de John, elle a été retrouvée dans leur centre de traitement de Pittsburgh. Les employés, conscients de l’importance de la missive, se seraient alors mis à la recherche du plus proche parent de l’expéditeur. VIDÉO. Depuis qu’il a 5 ans, il écrit au monde entier « Nous sommes au courant du décès de votre mari en 2015 (nos condoléances) », écrit USPS.
« Grâce à un travail de détective dévoué par les employés postaux de cet établissement, nous avons pu déterminer votre adresse, d’où l’envoi de cette lettre, malgré 76 ans de retard. En raison de son ancienneté et de sa portée symbolique, la livraison de cette lettre a été de la plus haute importance pour nous. » Angelina a reçu le courrier le 9 décembre dernier. Une période lourde de sens pour le fils. « C’était comme s’il était revenu pour la période des fêtes »
Avec Le Parisien

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER