La fédération UFDG du Sénégal se démarque de Bah Oury

La fédération UFDG du Sénégal se démarque de Bah Oury
0 commentaires, 19 - 2 - 2016, by admin

Par Mohamed Camara, à Conakry
Le moins que l'on puisse dire au sujet de la bataille pour le contrôle du principal parti de l' opposition en Guinée, c'est que l'ancien opposant, Bah Oury, est de plus en plus esseulé face au rouleau compresseur de l' Union des Forces Démocratiques de Guinée version Cellou Dalein Diallo.
Après de nombreuses fédérations à travers le pays, dont celle de Pita, présumé fief de Bah Oury, c'est au tour de la fédération UFDG du Sénégal de prendre ses distances avec l'ancien ministre de la réconciliation nationale du gouvernement Souaré.
Dans un communiqué que nouvelledeguinee.com a pu consulter, les militants de l' Union des Forces Démocratiques de Guinée du Sénégal réaffirment leur soutien inconditionnel au président du parti, Cellou Dalein Diallo, qu'ils encensent a l'envi.
" Considérant l’attitude agressive et subversive de Monsieur Bah Oury à l’adresse des instances dirigeantes, responsables et militants du parti, mais aussi et surtout son mépris avéré à l’égard des sages et aux médiateurs du parti,
La Fédération du Sénégal réitère son adhésion sans réserves aux consignes et décisions de la Direction Nationale, tout en réaffirmant son soutien indéfectible au Président El Hadj Cellou et aux vaillants éléments de la sécurité de l’UFDG injustement arrêtés et incarcérés à la Maison Centrale de Conakry ( ... )", déclarent-ils dans le communiqué.

Pour eux, leur champion, Cellou Dalein Diallo, est un homme pacifique, un homme de consensus, aux antipodes du caractère bélliciste de l'ancien exilé et condamné à la reclusion criminelle à perpetuité, Bah Oury.
" Considérant que le Président de l’UFDG est un leader politique qui prône la paix, la cohésion sociale, l’unité nationale et la pacification dans notre pays;
Considérant que l’UFDG et son Président ont été victimes de trois hold-up électoraux de 2010 à 2015, sans qu’aucun trouble post électoral ne soient enregistrés à leur actif, alors que des contestations légitime leurs soit accordé par la loi", ajoute la fédération de l' Union des Forces Démocratiques au Sénégal qui vient, ainsi, de tourner le dos à l'ancien banquier de la BICIGUI.

Un sacré désaveux pour l'ancien premier vice président de l' UFDG.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER