SOS pour le village de Sankareya, dans la préfecture de Pita

SOS pour le village de Sankareya, dans la préfecture de Pita
0 commentaires, 31 - 3 - 2017, by admin

Par Boubacar Barry
A l'image de la majorité des villages de la Guinée profonde, le district de Sankareya,situé dans la sous-préfecture de Timbi Madina, dans la préfecture de Pita, au centre des contreforts du Fouta-Djallon, est " oublié" de l'Etat.
Le village est confronté à un manque criard d'infrastructures de base. Coincé entre Pita et Lélouma, en Moyenne Guinée, Sankareya est littéralement coupé du monde. Raison pour laquelle, ses filles et fils se battent depuis longtemps, contre vents et marrées, dans le but de construire un pont sur le fleuve Salawol. L'Association des Jeunes Guinéens de Sankareya ( AJGS ) est le fer de lance de ce combat pour la survie du village. Problème: la dite association manque de moyens financiers suffisants pour pouvoir relever le défi.
Son président, Alpha Oumar Diallo, un jeune Guinéen d'Abidjan, a contacté nouvelledeguinee.com. Objectif: solliciter l'aide des bonnes volontés, mais aussi l'appui de l'Etat afin de rendre effectif la construction du pont, et redonner le sourire aux populations de Sankareya.
" Le pont que nous rêvons de construire doit mesurer plus de 20 à 25 mètres. Il pourra relier trois grandes sous-préfectures de la région. Mais, nous sommes confrontés à un manque de moyens. Malgré nos manques de moyens, nous avons déjà pu acheter 40 chargement de sable et 40 chargements de graviers.Cela nous a coûté 50 millions de francs guinéens", témoigne-t-il au micro de nouvelledeguinee.com.
" Le but de notre association, c'est de mobiliser des ressortissants volontaires de Sankareya, ainsi que les autres compatriotes afin d'oeuvrer pour un développement socio-économique et culturel durable dans les domaines de la santé, de l'éducation, de l'environnement dans le but d'améliorer les conditions de vie des populations", ajoute Alpha Oumar Diallo.
" Nous voulons que l'Etat et les personnes physiques et morales de bonne volonté nous donnent un coup de main pour construire le pont. Car, ce pont sera utile pour de nombreuses localités de la région. Surtout pour la préfecture de Lélouma", plaide le président de l'AJGS au micro de nouvelledeguinee.com







0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER