Ousmane Kaba en guerre contre Alpha Condé?

Ousmane Kaba en guerre contre Alpha Condé?
0 commentaires, 1 - 9 - 2017, by admin

Par Thierno Yimbering Diallo
Il a décidé de tourner le dos à son ancien mentor et de se jeter dans le grand bain. Objectif: succéder à Alpha Condé à " Sékhoutouréyah", dès 2020. Sous les couleurs du PADES, parti politique qu'il vient de lancer, Ousmane Kaba est déjà en action. Tirant, à chaque occasion, à boulets rouges sur le chef de l'Etat, Alpha Condé, dont le deuxième et dernier mandat expire en 2020.
Le fondateur de l'Université " Koffi Anan" ne manque jamais l'occasion de s'en prendre à sa cible préférée: le président de la République avec lequel il fait, à longueur d'interviews et de meetings, un règlement de compte au sens propre. Malgré ses charges récurrentes contre le locataire de " Sékhoutouréyah", le leader du PADES affirme, cependant, qu'il n'est pas du tout brouillé avec l'ancien porte étendard du Rassemblement du Peuple de Guinée.

" Je n’ai pas de conflit avec le président de la république ni avec personne d’autre. D’abord, c’est mon grand frère et il est mon président de la république. Mais ceci ne m’empêche pas de dire ce que je pense en tant que citoyen. Même si les relations ne sont pas au beau fixe, mais nous n’avons pas de conflit. Parce que dans notre culture, on ne rentre pas en conflit avec son grand-frère. Point, barre !", explique-t-il dans les colonnes de nos confrères de Kababachir.com.
Néanmoins, Ousmane Kaba ne se prive pas le plaisir de dézinguer son ancien mentor dont, le bilan, à ses yeux, est catastrophique sur toute la ligne.
" Il y a le chômage qui explose, l’incapacité de bâtir des infrastructures. A cela s’ajoute le manque d’eau , d’électricité et de routes ( ... ) Mais dans les domaines fondamentaux, tel que l’emploi, il n’ya pas de progrès, le réseau routier s’est même dégradé dans son ensemble, l’éducation n’est malheureusement pas une priorité parce qu’en 2017 par exemple, on a que 13 % du budget alloué à ce secteur pendant que les pays voisins comme le Sénégal et la Côte d’Ivoire octroient entre 35 et 45 % à ce secteur. C’est-à-dire dans notre sous région, la Guinée c’est le pays qui dépense le moins dans l’éducation de ses enfants", charge le patron du PADES.
" Il n’ya pas de programme agricole en Guinée. Il y' a énormément d’emplois à créer dans ce secteur mais l’Etat, malheureusement, n’aide pas les jeunes à s’installer comme agriculteurs.
Pour les mines, nous assistons à une catastrophe écologique. On est entrain de racler de tonnes et des tonnes de bauxites. Ce qui n’est pas une bonne chose. Des économistes même les politiciens s’en vantent ! On est entrain de casser complètement notre environnement d’abord et ensuite nous exportons notre valeur ajoutée. Au lieu de faire des usines, nous exportons de la terre rouge, et c’est les autres qui bénéficient des usines. Donc des emplois", conclut cet ancien argentier de l'Etat.
Une charge au vitriol qui en dit long sur la nature des rapports entre Alpha Condé et Ousmane Kaba.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER